Circuit en petit groupe accompagné
Type de voyage
15 jours
Durée totale
14 nuits
Durée sur place

A partir de Birjand, capitale du Khorassan du Sud, nous entamons un périple dans le Baloutchistan iranien entre déserts et palmeraies, villages traditionnels et curiosités géologiques, au carrefour des mondes persan, arabe, indien et africain. L’île de Qeshm, qui a su préserver le mode de vie traditionnel bandari, est une curiosité géologique abritant une faune et une flore protégées.

POINTS FORTS

  • La variété des paysages traversés : déserts, volcans, littoral, zones humides …
  • Les grandes dunes de Yalan et les kalouts du Dasht-e Lut (UNESCO)
  • Le volcan semi-actif de Taftan et le volcan de boue de Gal-Afshan
  • La baie de Govater, inscrite à la Convention de Ramsar
  • La mangrove de Hara et le canyon de Chahkook sur l’île de Qeshm
  • La géologie exceptionnelle de l’île d’Ormuz
  • Une fenêtre par personne garantie dans les véhicules

Tarifs et dates groupe de 3-5 participants  groupe de 6-8 participants

Du mardi 22 février 2022 au mardi 8 mars 2022

4100 € 3850 €

Du mardi 6 décembre 2022 au mardi 20 décembre 2022

4100 € 3850 €

Supplément chambre individuelle

+ 210€

Le prix comprend :

  • Vols intérieurs toutes taxes comprises
  • Tous transports terrestres et maritimes
  • Véhicules adaptés à la taille du groupe, une fenêtre par personne
  • Véhicule de tourisme en ville et 4×4 de Birjand à Bandar Abbas
  • Pension complète, eau minérale à volonté, cusinier pour les bivouacs
  • Hôtels 3 * normes locales, et guest houses
  • Toutes visites et excursions
  • Notre chef d’expédition anglophone spécialiste du désert et chauffeurs anglophones
  • Notre guide-accompagnateur francophone
  • Matériel fourni pour les nuits sous tente (tentes, matelas, couvertures, tables, chaises)

Le prix ne comprend pas :

  • Les vols internationaux
  • Les assurances
  • Les dépenses personnelles
  • Tout ce qui n’est pas indiqué dans le prix comprend
1

Jour 1 : Paris –Téhéran

Envol pour Téhéran. Arrivée dans la nuit. Formalités d’entrée. Accueil et transfert à l’hôtel.
2

Jour 2 : Téhéran/ Birjand

Petit déjeuner à l’hôtel. Transfert à l’aéroport Mehrabad. Assistance et envol pour Birjand, capitale de la province orientale du Khorassan du Sud. Surnommée « la Ville des pins », Birjand était autrefois une ville importante. A noter qu’elle fut la première ville d’Iran a être approvisionnée en eau potable en 1924, avant même Téhéran ou d’autres grandes villes. Déjeuner à Téhéran ou à Birjand en fonction de l’horaire du vol. Visite du jardin Akbarieh, de style qadjar, placé depuis 2011 sur la liste des neuf jardins iraniens du patrimoine mondial de l’UNESCO. Son parc comprend également un musée d’histoire naturelle, un autre d’archéologie et un dernier d’anthropologie régionale. En ville nous découvrirons le pavillon Kolah Farangi, de style qadjar, qui abrite aujourd’hui un bureau gouvernemental. La ville fut aussi l’une des premières villes iraniennes a créer une école publique moderne d’enseignement supérieur, l’Ecole Shokatiyeh, également de style qadjar, qui est la troisième école moderne d’Iran, après celle de Dar-ol-Fonoun de Téhéran, et l’Ecole Roshdiyeh de Tabriz.  Installation à l’hôtel. Dîner et nuit.
3

Jour 3 : Birjand/ Zabol (circuit en 4X4) (361 km)

Ce matin nous quittons Birjand en véhicules 4×4 en direction du Sud et des frontières afghane et pakistanaise, et pénétrons dans la province du Sistan et Baloutchistan. Cette région fut autrefois riche et fertile grâce à un système de canaux d’irrigation. Mais, au XIVe siècle, Tamerlan et son descendant Shahrukh les firent détruire, déshéritant la province pour des siècles. En route nous visitons Ghaleh-noo, village de plus de 1200 ans d’âge et son château, près de la ville de Zabol. En fonction du temps disponible nous verrons les restes du complexe parthe et sassanide de Kuh-e Khwadjeh. Déjeuner en cours de route. Dîner et nuit en maison traditionnelle (Kolbeh-e Aramesh).
4

Jour 4 : Zabol/ désert du Lut (partie orientale)

Visite du site néolithique de Shahr-e Sikhteh (« la Cité brûlée ») situé à la jonction de routes commerciales de l’âge du bronze qui acheminaient le lapis-lazuli de l’Afghanistan à la Mésopotamie. La ville avait aussi des contacts commerciaux avec le Turkménistan et la civilisation de l’Indus. Le site tient son nom des incendies qui ont ravagé son château et plusieurs édifices. Les maisons en brique, avec plusieurs pièces séparées par des murs, possédaient un toit plat de bois et de paille. La ville fut abandonnée assez tôt et ses ruines ont été découvertes et explorées au XXe siècle. Nous partons ensuite en excursion dans la partie orientale du désert du Lut. Passage dans les grandes dunes de Rig-e Yalan, les plus hautes du monde. Le Dacht-e Lut est inscrit depuis 2016 au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO pour sa diversité de reliefs désertiques. Arrêts dans de nombreux villages baloutches. Installation du camp. Dîner et nuit sous tente.
5

Jour 5 : Désert du Lut

Journée d’excursion dans le désert à la rencontre de nomades Baloutches et de leur mode de vie traditionnel. Les Baloutches sont une ethnie iranienne vivant entre l’Afghanistan, l’Iran et le Pakistan. Pratiquant majoritairement l’islam sunnite, ils parlent les langues iraniennes du nord-ouest. Selon certaines sources leur population totale atteindrait 5 millions de personnes, dont 3 millions vivraient au Pakistan et au Tadjikistan, 1 million en Iran, le reste se répartissant entre Oman, les Emirats Arabes Unis et l’Afghanistan. Plusieurs théories s’affrontent concernant leur origine et aucune n’est véritablement tranchée. Déjeuner en route. Installation du camp. Dîner et nuit sous tente.
6

Jour 6 : Désert du Lut/ Zahedan

Nous poursuivons notre route vers le Sud, en direction de Zahedan, capitale de la province du Sistan et Baloutchistan. On y voit les ruines d’une ancienne forteresse. Nous visitons l’intéressant petit musée archéologique et anthropologique avant de faire une promenade dans le bazar-e Ruz, sans conteste l’un des plus dépaysants d’Iran. Dans le coin des tissus nous apercevons des marchands assis en tailleur au milieu de centaines de pelotes de laine colorées travaillant sur d’impressionnants métiers à tisser. Les broderies traditionnelles baloutches à forme géométrique se retrouvent sur les tapis suspendus. Déjeuner en cours de route. Installation à l’hôtel. Dîner et nuit.
7

Jour 7 : Zahedan/ Taftan

Nous poursuivons notre route vers le Sud et la belle région du Taftan pour arriver au volcan semi-actif de Taftan qui culmine à 3 941 mètres d’altitude, le plus haut sommet de la région. Nous effectuons une randonnée (env. 4 heures) sur les flancs du volcan. Cela peut être une randonnée assez difficile pour ceux qui ne sont pas habitués à marcher -prévoir des chaussures pour randonnées pour petites montagnesLes personnes qui ne souhaitent pas faire cette randonnée peuvent marcher jusqu’à une petite rivière et profiter de la nature environnante et rejoindre le refuge avec les voitures Les courageux gagnent le refuge Shelter à pied. Installation en chambre de 6 lits pour 3 personnes. Dîner et nuit.
8

Jour 8 : Taftan/ Chabahar

Longue journée de route vers le Sud et le golfe d’Oman. Arrêts en route pour déjeuner et visiter des villages et leurs petits bazars traditionnels, riches en couleurs et animation. Installation à lhôtel. Dîner et nuit.
9

Jour 9 : Chabahar/ Govater (8 km)

Nous partons pour la pointe extrême orientale de l’Iran, Govater, ville située sur la mer d’Oman, tout près de la frontière du Pakistan. Nous empruntons une route parmi les plus belles du pays, entre la mer d’Oman d’un côté et les paysages de montagnes de l’autre. Arrêts dans certains petits ports et visite de la baie de Govater, zone humide et site de préservation de la faune et la flore inscrite à la convention de Ramsar. Repas pris en route. Installation du camp sur le chemin du retour. Dîner et nuit sous tente.
10

Jour 10 : Govater/ Chabahar/ Darak (300 km)

Retour à Chabahar, la plus grande ville du sud-est iranien. Ancien centre important de commerce, cette ville portuaire se situe au bord de la mer d’Oman dans une région au climat tropical. Son seul monument historique est un lieu de pélerinage important, le mausolée Gholam Rasul édifié sous les Seldjoukides (XIe-XIIe s.). Mais l’intérêt de la ville réside surtout dans les paysages alentours qui allient les différentes nuances de brun du désert aux différentes nuances de bleu de la mer. Nous faisons une halte-visite à son bazar traditionnel avant de partir pour le volcan de boue appelé Gel-Afshan situé à une centaine de kilomètres de Chabahar. La boue est réputée pour ses vertus thérapeutiques si l’on s’y plonge ! Déjeuner en route. Installation du camp dans un très bel endroit entre dunes, mer et palmiers. Dîner et nuit sous tente.
11

Jour 11 : Darak/ Bandar Abbas (518 km)

Nous longeons le golfe d’Oman en direction du Nord jusqu’à Bandar Abbas sur le détroit d’Ormuz. Arrêts dans des villages et des villes du bord de mer. Bandar Abbas est le port le plus actif d’Iran. C’est une ville vivante et pleine de caractère avec un grand bazar et un marché aux poissons animé. Déjeuner en route. Installation à l’hôtel. Dîner et nuit.
12

Jour 12 : Bandar Abbas/ île de Queshm

Transfert jusqu’à l’embarcadère où nous prenons le ferry pour l’île de Qeshm (env. 1 heure de traversée). C’est une île plate et peu montagneuse, longue d’environ 115 km, et large de 10 à 35 km. C’est la plus grande des îles du golfe Persique d’une très grande richesse géologique avec ses canyons, ses collines, ses grottes et vallées en majeure partie protégés dans le cadre du Géoparc de l’île de Qeshm, classé par l’UNESCO. L’île a su garder le mode de vie ancestral bandari, tranchant dans le golfe envahi par les gratte-ciel. Les habitants portent la tenue traditionnelle et les maisons sont toujours rafraîchies par les fameuses tours du vent. Nuit en maison traditionnelle (Lard Suza).
13

Jour 13 : île de Queshm/ île d'Ormuz

Au cours de ces deux journées sur l’île nous faisons une excursion en bateau sur l‘île d’Ormuz, la plus petite de l’archipel, qui présente une géologie exceptionnelle avec son paysage accidenté de roches et de sols volcaniques aux multiples couleurs. Il n’y a qu’une route et quasiment pas de voitures, sinon des motos et des tuk-tuk. Un autre tour en bateau nous permet de visiter la mangrove de Hara qui occupe une superficie de 20 km², véritable jungle marine et zone de protection de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs, de reptiles et de poissons … On y trouve aussi des hérons, des flamants, des pélicans, des aigles, des tortues … Visite d’une forteresse construite par les Portugais en 1621, munie de restes de deux remparts et flanquée d’une tour à chacun des quatre coins. On y trouve encore à l’intérieur quelques vieux canons rouillés. Les côtes sont ourlées de plages de sable désertes, parfois interrompues par de petites criques également désertes. L’île de Qeshm est par endroits un paradis minéral que nous explorons à travers deux très beaux canyons, dont le canyon de Chahkook qui présente une terre entièrement nue où rien ne pousse, avec ses courbes en alternance, ses niches et angles acérés créant une véritable symphonie de pierre fascinante. Visite de la vieille ville de Kharboz et du bazar. Déjeuner et dîner dans des restaurants locaux. Nuit en maison traditionnelle.
14

Jour 14 : île de Queshm/ Téhéran (vol)

En fonction de l’horaire du vol pour Téhéran, poursuite des visites sur l‘île de Qeshm. A l’arrivée à Téhéran, en fonction de l’horaire du vol, nous effectuons un tour de ville. Installation à l’hôtel. Dîner.
15

Jour 15 : Vol retour

Transfert à l’aéroport. Assistance et vol retour. Arrivée le jour-même à destination.
PHILEAS FROG VOYAGES Agence de Voyages Paris 17
copyright vahid-asadi-phileas frog-iran
copyright pete-agence-phileas-frog-iran

Avis Voyageurs

Il n'y a pas encore d'Avis Voyageurs sur ce voyage. Laissez le votre !

Laisser un Avis Voyageur

Note