Circuit en petit groupe accompagné
Type de voyage
24 jours
Durée totale
23 nuits
Durée sur place
À partir de 6
Nombre de voyageurs

 

Prix par personne en chambre double  2 925  € (Base 6 personnes)

3 582 € (Base 4 personnes)

 Dates
05 au 28 février 2018

 

 

 

 

 

Ce prix comprend :

  • Transport aérien sur compagnie régulière avec escale
  • Taxes aéroport
  • Hébergement dans les hôtels mentionnés ou similaire en chambre standard
  • Les petits déjeuners (continental, américain ou buffet)
  • Les services tels que mentionnés dans le programme détaillé
  • Transfert aéroport / hôtel avec chauffeur hispanophone jour 1
  • Service de guide francophone avec transport privé Jour 2-Jour 23
  • Transfert hôtel/aéroport avec chauffeur hispanophone le dernier jour
    Entrées incluses :  Templo Mayor, la Tour Latinoaméricana, château de Chapultepec, Musée national d’Anthropologie, Ballet Folklorique, Cacaxtla Site archéologique, Chochula, Pyramides Teotihuacan, Site archéologique des Tolzèques, Instituto Allende, Jardin botanique El Charco Del Ingénio, Capella Jimmy Ray Galery, Atotonilco, Teatro Juarez, Funicular, L’Instituto Cultural Cabañas, distillerie MUNDO CUERVO (fabrica la Rojeña), visite du sanctuaire à papillons, Site archéologique Xochicalco, Jardin Borda, Musée Frida Kahlo, Xochimilco
  • Assistance en français 24h/24 durant votre voyage

Ce prix ne comprend pas :

  • Tout ce qui n’est pas mentionné dans « ce prix comprend »
  • Les entrées sur site/musée/activité autres que celles mentionnées dans « ce prix comprend »
  • Les repas principaux (comptez de 8 à 20 € par repas / personne), sauf ceux mentionnés
  • Les assurances
  • Les boissons et dépenses personnelles
  • Les pourboires au guide et/ou chauffeur

Tarif calculé sur la base de 1 US$ =0,86 € au 30/10/2017 et sous réserve de disponibilités au moment de la réservation.

 

1

Jour 1 : France – Mexico

Envol pour Mexico. Arrivée à Mexico, accueil et transfert à votre hôtel.
Nuit à l’hôtel Historico Central ou similaire.
2

Jour 2 : Mexico

Petit-déjeuner.
Service de guide francophone (à pied – sans transport inclus).
Visite de Zocalo, la Cathédrale, le Palais National, le Temple Mayor, le Palacio Postal, le Palacio de Bellas Artes et Central Alameda, la Tour Latino americana. Dîner place Garibaldi restaurant Tenampa. Nuit à l’hôtel Historico Central ou similaire.
3

Jour 3 : Mexico

Petit-déjeuner.
Service de guide francophone avec transport – journée complète de visite : parc et château de Chapultepec , le Musée national d’Anthropologie. En soirée, vous assisterez au Ballet Folklorico Bellas Artes. Nuit à l’hôtel Historico Central ou similaire
4

Jour 4 : Mexico - Puebla 130 km - 2h15

Petit-déjeuner. Début des services de votre guide/chauffeur francophone avec transport privé
Visite de Cacaxtla, le site archéologique, et en particulier le Gran Basamento et les peintures murales l’entourant représentant entre autres, des hommes oiseaux.  Chochula, la « ville de ceux qui ont fui », dont l’origine remonte à 500 avant J.C. et qui fut une importante communauté religieuse et commerciale . Nuit à l’hôtel Colonial ou similaire.
5

Jour 5 : Puebla

A 130 kilomètres au sud de Mexico on trouve Puebla de Zaragoza, baptisée également Puebla. Construite par les conquistadors pour constituer une étape sur leurs routes commerciales, la ville est perchée à 2 000 mètres d’altitude et entourée de volcans enneigés, au coeur de la Puebla Valley. Elle a gagné sa notoriété en se faisant le théâtre de la fameuse bataille du « Cinco de Mayo » durant laquelle l’illustre général mexicain Zaragoza défendit victorieusement la ville contre l’armée française. Parfois appelée « ville rose » à cause de la couleur des façades en briques qui bordent le Zocalo, elle regorge de monuments historiques témoins des différentes cultures qui l’ont influencée. Ses bâtiments colorés donnent un cachet à la ville, au point que son centre a été déclaré Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Les monuments baroques s’enchaînent dans les rues de la ville, qui offre une vie culturelle débordante et un folklore très riche aux visiteurs venus savourer l’autre raison de sa célébrité, sa gastronomie.
Petit-déjeuner.
Visites : le Palacio Municipal, la Bibliothèque Palafoxiana, le Templo Santo Domingo de Guzmán et la Capilla del Rosario, la Casa de Alfeñique, la Fabrique de céramique Talavera – usine Uriarte.
La vue sur la ville des Forts de Loreto & Guadalupe, les murales de Xanenetla, la cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception, Callejon de los Sapos. Nuit à l’hôtel Colonial ou similaire.
6

Jour 6 : Puebla - Huejotzingo - Puebla

Petit-déjeuner.
Visite de l’ancien Couvent San Gabriel et promenade dans les rues colorées.
Visite de Huejotzingo  et de son  ancien couvent San Michael Archange.
CARNAVAL – Nuit à l’hôtel Colonial ou similaire.
7

Jour 7 : Puebla – Acatepec - Tonantzila - Tlaxcala 43 km-1 heure

Petit-déjeuner.
Visites : l’église Saint François d’Acatepec, l’église de Tonanzintla, l’église-monastère Saint François d’assise et la Basilique de Nuestra Señora de Ocotlán – Nuit à l’hôtel Posada Tlaxcala ou similaire.
8

Jour 8 : Tlaxcala - Teotihuacan 120 km - 1h30

Petit-déjeuner.
Vue des volcans en route, visite du Palacio de Gobierno et ses fresques, des arènes de Tlaxcala  et des  Pyramides.
Cité sainte édifiée entre le Ier et le VIIe siècle, Teotihuacan, « lieu où sont créés les dieux », se caractérise par les très grandes dimensions de ses monuments dont les plus célèbres sont le temple de Quetzalcoatl et les pyramides du Soleil et de la Lune. Teotihuacan, l’un des plus puissants foyers culturels méso-américains, imposa son élan culturel et artistique dans toute la région. Teotihuacan et sa vallée apportent un témoignage unique sur les constructions pré-urbaines du Mexique ancien. L’occupation humaine de la vallée de Teotihuacan est antérieure à l’ère chrétienne, mais ce n’est qu’entre le Ier et le VIIe siècle apr. J.-C. que ce village s’est développé pour devenir une des plus grandes cités des Amériques, avec au moins 25 000 habitants. À l’apogée de son développement, la ville s’étendait sur 36 km2. En dehors de centre cérémoniel qui, malgré ses dimensions imposantes, ne représente que 10 % de la superficie totale, les fouilles ont révélé des palais et des quartiers résidentiels du plus grand intérêt, notamment à La Ventilla, Tetitla, Zacuala, et Yayahuala à l’ouest, et Xala et Tepantitla à l’est. La ville a été incendiée puis abandonnée au VIIe siècle.
Nuit à l’hôtel Villas Arqueologicas Teotihuacan ou similaire.
9

Jour 9 : Teotihuacan – Tepotzotlan – Tula - Queretaro 218km - 2h40

Petit-déjeuner.
Visite de  la jolie petite ville de Tepotzotlan, le « village magique », et de sa magnifique « Iglesia de San Francisco Javier » datant du XVIIème siècle, richement décorée, de la Chapelle des Novices Tula et le site archéologique des Tolzèques.
A une centaine de kilomètres au nord de Mexico, au milieu des agaves et des cactus , la petite ville de Tula cache des ruines toltèques grandioses et somptueuses. Pendant plus de quatre siècles, Tula fût la capitale des Toltèques et l’une des villes les plus importantes du Mexique. Vers 1000 après J-C, la métropole abritait même des dizaines de milliers d’habitants et s’étendait sur près de 16 kilomètres carrés.
Un peuple mystérieux et paradoxal, qui, malgré sa barbarie, fût à l’origine d’une culture avant-gardiste et raffinée dont les Aztèques, trois siècles plus tard, se revendiquèrent être les descendants. Ils en reprirent en effet les systèmes politique et religieux et en perpétuèrent l’art et l’architecture. A tel point qu’ils utilisèrent la dénomination « toltèque » pour désigner leurs artistes.
Nuit à l’hôtel Casa de la Marquesa ou similaire.
10

Jour 10 : Queretaro – San Miguel de Allende 65km - 1h15

Petit-déjeuner.
Acqueduc de Queretaro et tour de ville en voiture.
Dans la ville de Santiago de Querétaro, et en particulier dans son centre historique, les lieux de culture sont très nombreux à ouvrir leurs portes aux curieux qui s’y plongeront dans l’histoire, les légendes et les expressions culturelles de la région. D’anciens palais construits dans le style plateresque, des missions et d’antiques couvents abritent des musées et d’élégants instituts culturels.
Petite ville coloniale, San Miguel de Allende est une des plus belles étapes pour ceux qui veulent découvrir cette région montagneuse parsemée de cités qui se sont enrichies grâce aux nombreuses mines d’or et d’argent exploitées dès la conquête du pays par les espagnols.
Inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO en 2008, San Miguel de Allende  offre la sensation de se retrouver dans un village traditionnel mexicain, le nom de la cité est une synthèse de son histoire : fondée en 1542 par le prêtre franciscain Fray Juan de San Miguel sous le nom de « San Miguel el Grande » pour servir d’étape sur la Route de l’Argent qui reliait Mexico à Zacatecas, le 8 mars 1826 elle fut renommée en « San Miguel de Allende » pour rendre hommage à Ignacio Allende natif de cette ville et héros de la guerre d’indépendance du Mexique aux côtés du curé Miguel Hidalgo y Costilla.    Instituto Allende  l’église parroissiale de San Miguel Arcangel le Jardin Allende, la Biblioteca Publica, l’ Oratorio de San Felipe Neri, l’ Eglise Sans Francisco de Assise, le Jardin botanique El Charco Del Ingénio, le Mirador de San Miguel de Allende
Nuit à l’hôtel Monteverde ou similaire.
11

Jour 11 : San Miguel Allende

Petit-déjeuner.
Vous terminerez les visites que vous n’avez pas faites la veille ce jour.
Nuit à l’hôtel Monteverde ou similaire.
12

Jour 12 : San Miguel Allende - Guanajuato 97km - 1h40

Petit-déjeuner.
La capitale de l’État de Guanajuato, inscrite au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO, est une ville fascinante de l’époque coloniale située dans une vallée pittoresque, entourée par les montagnes de la Sierra de Guanajuato. Elle est surnommée « la colline des grenouilles » car ses premiers habitants comparèrent la forme de son terrain montagneux à celle d’une grenouille. Cette région est connue comme el Bajío ou le cœur du Mexique.
Fondée en 1559, Guanajuato est une ville ancienne, où se trouve une mine : La Valenciana. On a découvert de l’argent à Guanajuato pour la première fois au milieu du XVIIe siècle. La Valenciana fut explorée un siècle plus tard et devint rapidement une de mines les plus riches et productives au monde.
Le centre historique de Guanajuato possède une atmosphère spécifique, avec ses centaines de ruelles pavées qui escaladent le coteau. Les places arborées abritent les terrasses des cafés, des musées, des théâtres, des marchés et des monuments historiques. Les bâtiments de la ville constituent d’excellents exemples de l’architecture coloniale de styles néoclassique et baroque. Connue pour être le berceau de l’Indépendance du Mexique, la ville est une des étapes incontournables de la Route de l’Indépendance (Ruta de la Independencia), qui passe aussi à Dolores Hidalgo et San Miguel de Allende. Visitez l’Alhóndiga de Granaditas, une halle du centre-ville classée monument historique, où se déroula la première grande victoire contre les Espagnols en 1810.Guanajuato est l’endroit idéal pour déguster des plats typiques du Bajío. Parmi les spécialités locales les plus réputées,  enchiladas mineras , pacholas guanajuatenses …. Visite de la Capella Jimmy Ray Galery, Atotonilco, Dolorès Hidalgo, la Parroquia de Nuestra Señora de Los Dolores.
Nuit à l’hôtel Meson de los Poetas ou similaire.
13

Jour 13 : Guanajuato

Petit-déjeuner.
Visites : Basilique Collégiale de Nuestra Señora de Guanajuato, Jardin de l’Union, Teatro Juarez, Les Callejones : rues colorées – Callejon del Beso, Monumento de Pipila (pour coucher de soleil), Funicular. Assister au défilé de musiciens en costume traditionnel. Nuit à l’hôtel Meson de los Poetas ou similaire
14

Jour 14 : Guanajuato - Guadalajara 285km - 3h

Petit-déjeuner.
Guadalajara est la deuxième ville du Mexique. C’est là que sont nés les mariachis et la tequila ; c’est aussi un des centres industriels et commerciaux les plus importants du Mexique, parfois nommé la « Silicon Valley mexicaine ». À la différence de beaucoup de villes coloniales qui ont conservé leur organisation urbaine d’origine, un projet d’envergure a changé le visage de Guadalajara dans les années 1950. Heureusement, les plus beaux bâtiments anciens ont été conservés. Une promenade dans Guadalajara vous permettra d’admirer les espaces verts et l’art public dans les nombreux parcs et places de la ville. La Cathédrale se trouve au cœur de la ville ; avec ses tours jumelles pointues et sa coupole centrale, la silhouette de ce bâtiment historique se reconnaît de loin. La Cathédrale est entourée de places sur ses quatre côtés. En face de l’église se trouve la Plaza Guadalajara. Sa fontaine centrale représente le blason de la ville avec deux lions griffus, se reposant sur le tronc d’un arbre. Vers le sud, la Plaza de Armas est ornée d’un kiosque à musique de style art nouveau et de lampadaires assortis. Admirez la façade baroque du Palais du Gouvernement (Palacio de Gobierno).
Au nord de la Cathédrale, on trouve la Rotonde des Jaliscienses. Au centre de cet espace vert, un monument circulaire comptant 17 colonnes cannelées est entouré des statues des enfants illustres de Jalisco, des personnages qui ont apporté des contributions notables dans les arts, les sciences ou la politique. De l’autre côté de la Cathédrale, la grande Plaza de la Liberación a été nommée ainsi en commémoration de l’abolition de l’esclavage par Miguel Hidalgo. Une statue l’y représente d’ailleurs, tenant une chaîne brisée. Sur votre chemin, vous passerez des arches et des passages pittoresques, des fontaines chantantes, de charmants bâtiments coloniaux restaurés et des sculptures modernes. À proximité, la Plaza de los Mariachis vous invite à vous arrêter pour boire un verre tout en écoutant la musique des mariachis. Visites : sanctuaire de la Cerro del Cubilete Christo Rey et du centre historique de Guadalajara L’Instituto Cultural Cabañas sur la place Tapatia, le Teatro Degollado, Plaza de Armas avec la Rotonda des Illustres Jalicienses. la Cathédrale, le  Palacio de Gobierno et le Palais législatif.
Nuit à l’hôtel De Mendoza ou similaire.
15

Jour 15 : Guadalajara – Tequila - Guadalajara 69km – 1h20 x2

Petit-déjeuner.
Majestueux et élégant, l’agave dresse ses feuilles pointues vers le ciel. Des milliers d’épées bleu-vert se découpent ainsi sur l’horizon rougeoyant à ce moment de l’après-midi où les bruits de la nuit commencent à se faire entendre. Vous voilà sur la terre de l’agave à Tequila, en Jalisco, inscrite au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO en 2006, qui sera votre point de départ pour un voyage à travers une histoire au riche parfum mexicain.
De nos jours, la tequila est protégée légalement par une appellation d’origine contrôlée ; ne peut donc s’appeler « tequila » que la boisson à base d’agave bleu récolté dans le Jalisco et dans quelques régions des Etats de Guanajuato, Nayarit, Michoacán et Tamaulipas.
L’agave est une plante caractéristique du Mexique. Du nord, dans le Jalisco, au Sud dans le Yucatán, différents espèces d’agave ont marqué l’histoire et façonné le paysage de ce pays, donnant un parfum typique à son identité. Ses feuilles sont charnues, épaisses, effilées et, comme les cactus, elles stockent de l’eau pour assurer leur survie. L’homme a trouvé de multiples usages à l’agave : il en a tiré des fibres, du papier, des bonbons, du vinaigre, du miel, du sucre et les trois alcools qui font la fierté du Mexique : la tequila, le mezcal et le pulque. Il existe plus de 200 espèces d’agave qui se différencient par leurs formes, leurs tailles et leurs couleurs. À l’époque préhispanique, les Mexicas adoraient une espèce particulière d’agave appelée maguey ( Agave Americana), qu’ils considéraient être la représentation de Mayahuel, la déesse de l’ivresse, qui nourrissait ses 400 enfants du pulque provenant de ses innombrables tétines. Mayahuel était associée à la lune, à la féminité, à la végétation et ses cycles de vie. On obtenait de la fermentation du cœur de maguey une boisson sacrée qui ne pouvait être dégustée qu’en des occasions spéciales par les tlatoanis, (plus haut dignitaire nahua), les gouvernants, les prêtres et les vieillards. Enfin, c’est avec l’agave bleu ou Agave Tequiliana Weber que l’on fabrique la boisson la plus célèbre du pays, une eau de vie très forte, associée à la nature festive et courageuse du Mexicain : la tequila. C’est également une allégorie de l’histoire mexicaine, puisqu’elle mêle les vertus d’une plante endémique à des techniques européennes venues d’Espagne pendant la période coloniale.
Au Mexique, la tequila est synonyme de fête, de fierté et de complicité entre amis. C’est avec quelques gorgées de tequila que l’on passe les meilleures soirées, avec de la téquila que l’on trinque aux succès et avec de la téquila également que l’on oublie la douleur des échecs. C’est avec un shot de tequila qu’on se souvient des anecdotes marquantes d’une vie et avec un autre qu’on les raconte.  L’industrie du tourisme a contribué à assurer la place de la tequila au rang des icônes mexicaines en faisant de Tequila un Pueblo Mágico (« village magique ») et en développant autour de celui-ci de nombreuses attractions touristiques comme le Tequila Express, un train qui part de Guadalajara et s’arrête dans les haciendas productrices de tequila les plus remarquables du Jalisco ; ou la Route de la Tequila qui relie différents foyers de population ayant un rapport à cette boisson, et où il est possible de séjourner dans des boutiques-hôtels et de pratiquer le tourisme d’aventure, en plus de déguster des tequilas de différentes marques.

Suite des visites de Guadalajara. A Tequila,visite de la Basilique Zapopan, visite de la distillerie MUNDO CUERVO (fabrica la Rojeña), Visite du village Tequila. Nuit à l’hôtel De Mendoza ou similaire.

16

Jour 16 :Guadalajara

Petit-déjeuner.
Journée d’excursions autour de Guadalajara : Tlaquepaque : Visite du Santuario de Nuestra Senora De la Soldedad.
détente au bord du Lac Chapala  o Ajijic et ses maisons colorées Monte Coxala (accès par San Juan Coxala).
Jocotepec Retour à Tlaquepaque et promenade sur Independencia Avenue. Nuit à l’hôtel De Mendoza ou similaire.
17

Jour 17 : Guadalajara - Patzcuaro 280km - 3h30

Petit-déjeuner.
Ixtlán de los Hervores est connu pour ses sources thermales d’eau et trois geysers qui s’élèvent des profondeurs de la terre avec une pression formidable. Le jet atteint plus de 30 mètres de hauteur et atteint des températures de 96 degrés Celsius (204,8 degrés Fahrenheit). Un spa rustique a été construit près de la geyser avec des services pour les personnes qui recherchent les pouvoirs curatifs des eaux sulfureuses trouvées ici. Zamora, avec la façade de son impressionnante cathédrale et ses environs  est une région moins touristique. La ville a été fondée en 1540 par le vice-roi don Antonio de Mendoza. Elle fut peuplée par quatre familles espagnoles, quelques célibataires ainsi que des indigènes. Zamora est connue au Mexique pour avoir inventé par accident un dessert fait à base de lait appelé le chongo (zamorano) et pour son importante production de fraises, reconnue mondialement.
Visite du Sanctuario Diocesano de Nuestra Señora de Guadalupe, Tocuaro se trouve au bord du lac de Patzcuaro.
La ville abrite des fabricants de masques traditionnels de renommée internationale. Les masques ont été utilisés à l’époque préhispanique pendant les cérémonies religieuses et sont souvent utilisés pour représenter des personnes ou des animaux et pour raconter des histoires. Après la Conquête espagnole, les fabricants de masques ont commencé à incorporer des symboles et des histoires de l’Église catholique.
Aujourd’hui, à Tocuaro, les masques vont de la conception traditionnelle de Purepecha, aux images chrétiennes, aux caricatures politiques. Tous les masques se manifestent par la créativité et l’imagination des fabricants de masques locaux qui pratiquent leur commerce ici depuis des siècles. Pátzcuaro est dans les collines au-dessus de l’un des nombreux lacs de la région. En tarasque, la langue des indiens de la région, ce nom de Pátzcuaro signifie « Le lieux des délices ». La ville coloniale encore bien préservée est réputée pour sa beauté typique et son grand marché du samedi.  Patzcuaro est habitée exclusivement par des Indiens Tarasques qui ont su faire commerce de leur artisanat et réussi à faire prospérer leur ville insulaire. On les reconnaît à la forme rectangulaire de leur visage. Ils avaient la réputation d’être les ennemis irréductibles des Aztèques. En fait, ce nom de « Tarasques » vient de leurs conquérants espagnol. Nuit à l’hôtel Mansion Iturbe ou similaire.
18

Jour 18 : Patzcuaro - Morelia 60km – 1h10

Petit-déjeuner.
Morelia, construite toute en pierre rose a tout le charme d’une ville coloniale. On trouve difficilement dans tout le Mexique un tel ensemble comprenant des palais baroques immenses, des églises et de cloîtres de styles Renaissance et baroque, d’imposantes demeures et de somptueux hôtels particuliers de style colonial. Morelia fait partie du patrimoine mondial de l’humanité depuis 1991. On commence la visite par le Zócalo, place centrale et en général, place où l’on flâne et croise de petits vendeurs sympathiques. La place des Armes a été construite entre 1541 et 1546 alors que le kiosque fut construit seulement en 1887. Visitez le Colegio San Nicolás (Madero Poniente et Nigromante), fondé au XVIème siècle qui fut la première université du continent américain. Ce collège avec une façade néoclassique et dans son intérieur, une remarquable influence baroque, abrite toujours une école préparatoire. Le Palacio Clavijero à la fin du XVIIème siècle, fut le Temple de la compagnie de Jésus, puis le siège du Congrès du Michoacán en 1824.
La cour toute en pierre rose ornée d’arcades et d’une fontaine centrale octogonale rappelle la tradition castillane. Visite de la ville, de la Maison des 11 patios (artisanat), la Basilique Nuestra Señora de la Salud, la Biblioteca Publica Gertrudis Bocanegra (peintures murales), El Sagrado, le Palacio de Hui.
Nuit à l’hôtel Mision Catedral Morelia ou similaire.
19

Jour 19 : Morelia - Zitacuaro 156km – 2h55

Petit-déjeuner.
Le village d’Angangueo et les sanctuaires de papillons monarques.
Les papillons monarques : visite du sanctuaire à papillons. Alors que la plupart des papillons ont une durée de vie ailée qui ne dépasse guerre la semaine, celui-ci est capable de parcourir 4 000 kilomètres du Canada jusqu’au Mexique afin d’hiberner et de reprendre des forces pendant l’hiver. Et, sans que les biologistes puissent l’expliquer, il réussit au printemps à retrouver  son chemin vers le Canada. Ainsi, pendant cinq mois, il se niche par millions sur quelques pins des montagnes du Michoacan, dans des réserves baptisées « sanctuaires ».
Nuit à l’hôtel.
20

Jour 20 : Zitacuaro - Taxco 236km - 3h45

Petit déjeuner non-inclus.
Charmante ville coloniale et ville de l’argent, TAXCO accroche à flanc de colline ses petites rues pavées étroitement bordées de curieuses maisons coloniales à toit de tuiles rouges. Visite de Taxco :  Hôtel de la Vieille Ville (fresques), Paroisse de Santa Prisca
Balade dans les ruelles jusqu’à la statue El Cristo : belle vue sur la ville.Nuit à l’hôtel Los Arcos de Taxco ou similaire.
21

Jour 21 : Taxco - Mexico 177km – 3h

Petit-déjeuner.
Xochicalco est un site archéologique, déclaré Patrimoine de l’Humanité par l’ Unesco en 1999 . L’apogée de Xochicalco a lieu dans la période appelée Epiclasic 650-900). Les reliefs sculptés sur les côtés de certains bâtiments sont d’un intérêt particulier.
Le Temple du Serpent à plumes présente des représentations élégantes et stylisées de la divinité, dans un style qui comprend une apparente influence de Teotihuacan  et de Maya . De même, il existe un remarquable observatoire à l’intérieur d’une grotte avec des étapes sculptées vers l’intérieur, où, dans l’Equinoxe, les rayons solaires l’illuminent, créant un faisceau de lumière extrêmement brillante.  Selon certains enquêteurs, Xochicalco est apparu après l’abandon de Teotihuacan pour occuper le vide du pouvoir économique et politique provoqué par ce fait.  Cuernavaca : Palais de Cortès (extérieur) et le magnifique Jardin Borda
Nuit à l’hôtel Historico Central ou similaire
22

Jour 22 : Mexico

Petit-déjeuner.
Service de guide francophone avec transport – journée complète.
Visites : Musée Frida Kahlo, Coyoacan, Xochimilco (1h), UNAM, Stade Aztèque (sous réserve)
Nuit à l’hôtel Historico Central ou similaire.
23

Jour 23 : Mexico – France

Petit-déjeuner.
Service de guide francophone avec transport Visites : Basilique Notre Dame de Guadalupe, Place des 3 Cultures
Transfert privé hôtel/aéroport – Envol pour Paris. Jour 24 Arrivée en France. 
.
femme mexique agence de voyages phileas frog paris 17

Avis Voyageurs

Il n'y a pas encore d'Avis Voyageurs sur ce voyage. Laissez le votre !

Laisser un Avis Voyageur

Note