Circuit en petit groupe accompagné
Type de voyage
9 jours
Durée totale
8 nuits
Durée sur place
à partir de 2
Nombre de voyageurs

Pour ceux qui veulent connaître l’Arménie au plus profond de ses origines et de son histoire, voici  un voyage initiatique inoubliable pendant la période de la Pâques arménienne. Célébrée chaque année le premier dimanche après l’équinoxe du printemps, la Pâques arménienne («Zatik») est la fête la plus importante de l’Église Apostolique Arménienne, dans un pays qui fut le premier État à adopter le christianisme comme religion officielle en l’an 301. Laissez-vous guider d’un parcours pendant lequel vous aurez la possibilité de visiter les régions les plus marquées par les traditions anciennes, d’assister à des cultes, ainsi que de vivre l’ambiance des fêtes pascales.  Recevoir la communion à l’issue de la messe, c’est pour les croyants arméniens mettre fin à la semaine sainte ainsi qu’au carême de quarante jours. Le même soir, les familles et les amis se réunissent autour d’un dîner traditionnellement constitué de mets à base d’œufs, de poissons et de légumes accompagnés de riz pilaf aux fruits secs, sans oublier le délicieux tcheurek (pain légèrement sucré) que vous aurez sûrement l’occasion de déguster en cours de route. Venez passez des moments rares et enchanteurs sur les traces de l’une des plus anciennes terres chrétiennes jusque-là conservées, vous ne serez pas déçus!

Prix par personne en chambre double  (hors aérien) 1 240 €
 Dates 
26 mars au 03 avril 2018

 

 

 

 

Hébergement : à Erevan 5 nuitées, dans les régions 3 nuitées.

Pour réduire le coût de ses nuitée, tout participant peut demander une chambre double en vue de la partager. Si quatre (4) semaines avant le départ,  aucun  co-locataire n’est  trouvé,  ce participant sera dans l’obligation de payer un supplément pour une chambre individuelle.  Pension complète (du petit déjeuner de 2e jour au dîner du 8e jour).

Transport : selon le nombre des participants, en voiture, mini van, minibus ou bus.

Accompagnement :  Guide francophone

Entrées selon programme

Le prix ne comprend pas :

  • Billets d’avion
  • Assurance
  • Téléphone, minibar et autres services à l’hôtel
  • Visites supplémentaires
  • Boissons alcoolisés
  • Traitements médicaux si nécessaire
1

Jour 1 : Arrivée

Arrivée à l’aéroport de Zvartnots. Transfert à l’hôtel. Hébergement dans les chambres réservées. Nuit à l’hôtel.
2

Jour 2 : Mardi Saint - La parabole des dix vierges

Cette parabole de l’Évangile, raconte l’histoire de cinq stupides vierges et cinq vierges sages. Le message nous exhorte à être vigilants et prêts pour la venue de notre Seigneur Jésus-Christ. Petit-déjeuner à l’hôtel. Visite d’Erevan par une promenade dans les quartiers de la vieille ville. Balade le long de la rue Abovian, première rue construite au milieu du XIXème siècle, qui figure comme l’une des plus pittoresques et élégantes, bordée d’immeubles de deux étages à balcons en bois de la fin du XIXème siècle. Depuis la rue Abovian, nous arrivons à l’élégante place Aznavour, l’un des plus grands porte-paroles de la culturelle arménienne. Nous croisons les sites les plus emblématiques de la ville : la place de la république, l’avenue du Nord, l’opéra, la place de France et sa statue, œuvre de Rodin. Visite de l’institut-musée des anciens manuscrits Maténadaran (fermé le lundi et le dimanche), qui  renferme des manuscrits exceptionnels, dont l’art de l’enluminure a été transmis, pendant des décennies par des maîtres-artisans arméniens. Déjeuner dans un restaurant local de la capitale. Visite du Musée d’Histoire (fermé le lundi), avec 160 000 pièces exposées offrant un aperçu exhaustif de plus de 3000 ans d’histoire arménienne. Visite de l’église de Saint Grégoire l’Illuminateur. Pendant le service du soir, dix jeunes femmes s’approchent de l’autel sacré de l’Église. Cinq des filles ont des bougies allumées ou des lampes à huile dans leurs mains, symbolisant les jeunes filles sages, et les cinq autres ont éteint les bougies ou les lampes dans leurs mains, symbolisant les filles folles. Dîner au restaurant. Nuit à l’hôtel à Erevan.
3

Jour 3 : Mercredi Saint

Mercredi Saint sont commémorés l’onction de Jésus Christ par la femme à Béthanie et la trahison du Christ. La lecture de l’Évangile le Mercredi Saint nous exhorte à ne pas abuser de l’amour et de la promesse de Dieu, et en se souvenant de ses tortures et la mort pour l’amour de l’humanité, de ne jamais s’écarter de la trajectoire correcte qui est d’adorer et rendre gloire à Lui seul. Petit-déjeuner à l’hôtel. Départ vers la région d’Aragatsotn. Visite de la maison-musée de Pertch Prochyan – l’écrivain arménien – et participation au spectacle de théâtre rituel et ethnographique « Tonatsuyts ». Église d’Aroutch (VIIème siècle) et caravansérrail d’Aroutch. Déjeuner au restaurant.  Visite Haritchavank qui est situé au nord du haut-plateau arménien, dans le Petit Caucase, à une altitude de 2 487 m sur la pente occidentale de l’Aragats, le point culminant de l’Arménie (4 095 m ). Gyumri. Tour de la ville de Gumri, la partie ancienne abrite encore de vieilles bâtisses cossues, qui ont survécu au séisme, d’ailleurs l’architecte porte l’empreinte de la période coloniale russe davantage que la capitale, Erevan. Visite de l’église Yot Verk (Les sept plaies) qui est également connu comme Surb Astvatsatsin (Sainte Vierge Marie). Dîner dans l’association « Notre Arménie » qui propose un soutien humain et financier à l’action des Sœurs arméniennes de L’Immaculée Conception où le 25 Juin 2016 après la célébration eucharistique publique, le Pape François avait eu un rendez-vous avec la sœur Arousiag Ajonian (la nonne de l’Église catholique). Nuit à l’hôtel à Gyumri.
4

Jour 4 : Jeudi Saint - La Dernière Cène

Le Jeudi Saint est consacré à la dernière Cène de notre Seigneur Jésus-Christ et symbolise la création du sacrement de la communion. Le matin dans nos églises est célébrée la Divine liturgie. Petit-déjeuner à l’hôtel. Départ vers la ville Alavérdi. Col de Spitak (2300m). Visite de la basilique d’Odzoune, basilique à coupole,  l’époque de sa construction n’est pas attestée, mais sa composition, son décor et ses autres particularités architecturales la font dater du milieu du VIème siècle. Au nord de l’église, on découvre un monument commémoratif qui est bien connu : c’est un piédestal élevé et encadré de deux hautes stèles riches en sculptures et en ornements aux sujets religieux. Visite du monastère-forteresse d’Akhtala (Xème siècle). La forteresse est construite sur une élévation rocheuse entourée de canyons profonds sur trois côtés, ce qui lui offre une protection naturelle. Déjeuner au restaurant local. Visite du monastère de Haghpat (X-XIIIème siècles) qui surplombe le canyon de Debed, et qui a une situation géographique d’exception classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Participation au service du soir. Suivant l’exemple de Jésus, pendant le service, les prêtres de l’Église arménienne devant l’autel de l’église s’agenouille et lave les pieds de 12 enfants ou serviteurs de l’église oignant leurs pieds avec de l’huile bénite. Dîner et nuit à l’hôtel à Haghpat.
5

Jour 5 : Vendredi Saint

Le Vendredi saint, le jour de la commémoration des tortures, de la crucifixion, la mort et l’enterrement du Christ. Petit-déjeuner à l’hôtel. Départ vers la région de Tavouch. Arrivée à Dilijan, petite ville balnéaire entourée des chaînes de montagnes Bazum et Pambak. Non loin de Dilijan, visite du magnifique complexe monastique de Haghartsine X-XIIIème siècles. Vieux quartier de Dilijan (Old Dilijan) et visite de la région ethnographique où vous trouverez de nombreux ateliers d’artisans locaux pour vous familiariser avec les techniques dans la tradition arménienne des articles fait main. Déjeuner au restaurant local situé dans le vieux quartier. Départ vers la région de Guégharqunique. Arrivée au lac Sevan, un des plus grands lacs de haute montagne du monde (1900 m au-dessus de la mer) avec sur la presqu’île, le monastère de Sévan (IX-XIIIème siècles). L’émotion vous saisit tant ce lieu est magique et son histoire lourde ; cette mer encaissée dans un étau de hautes montagnes, a survécu aux caprices des hommes et de la nature. Départ vers Tsaghkadzor. Promenade à pied au monastère. Le monastère de Kecharis, centre médiéval d’enseignement, a été construit entre les XI et XIIIème siècles. Participation au service du soir. Pendant le service Burial, le tombeau symbolique du Christ, décoré avec des fleurs et des bougies, est traité autour de l’Église. Dîner et nuit à l’hôtel à Tsakhkadzor.
6

Jour 6 : Vigile Pascale

Samedi saint, le jour marque la destruction de l’enfer et la libération des âmes justes. Ce jour, l’église célèbre le mystère de la résurrection : le Christ est ressuscité. La veille de Pâques est lumineuse. Petit-déjeuner à l’hôtel. Départ vers le cimetière de khatchkars médiévals, dans le village de Noradouz, un lieu très émouvant ; tant de pierres tombales, datant du IX au XVème siècle ; toutes ces stèles sont dispersées de part et d’autre dans ce grand champ qui porte silencieusement la mémoire. Nous prendrons la route, en passant par le col de Sélim et nous ferons un arrêt pour découvrir le caravansérail de Sélim qui fut édifié en 1332 par le prince Kesar Orbelian, cet édifice permettait aux caravaniers d’y faire une halte d’une nuit. Ensuite, nous reprendrons la route pour découvrir la région de Vayots-Dzor. Arrivée à Noravank. Au fond d’un canyon se dresse le complexe monastique de Noravank (X-XIVème siècles).  Rencontre avec le prêtre de l’église. Déjeuner au restaurant local situé près du monastère. Déjeuner au restaurant local. Départ vers la région d’Ararat. Visite du monastère de Khor Virap (IV-XVIIème siècles) où se trouve la cellule souterraine de St.Grégoire l’Illuminateur, premier Catholicos arménien. D’ici, s’ouvre une vue splendide vers le mont Biblique Ararat. Participation au service du soir. À la fin de la cérémonie, des bougies sont allumées par tous et la glorieuses Résurrection du Christ est annoncée. La flamme peut alors être amenée à la maison pour y allumer les « lumières ». Ceci symbolise la levée de l’obscurité et la révélation de la vérité. La Divine Liturgie célébrée la veille, c’est la fin du Grand prêté et le début des cérémonies festives. Rentrée à Erevan. Dîner au restaurant (nourritures traditionnelles : poissons et épinards avec des œufs  bouillis colorés).  Nuit à l’hôtel à Erevan.
7

Jour 7 : Pâques

Pâques est la fête la plus solennelle de l’Église : elle commémore la glorieuse résurrection de notre Seigneur. Cet événement a une dimension fondamentale dans la foi chrétienne. Celui qui salue dit : le Christ est ressuscité entre les morts. Celui qui reçoit le salut répond : Bénie soit la résurrection du Christ.  Petit-déjeuner à l’hôtel. Départ pour Etchmiadzine. Etchmiadzine – l’ancien Vagharshapate – est l’une des anciennes capitales d’Arménie. La cathédrale de St. Etchmiadzine (« Le Fils Unique est descendu ») est le plus ancien édifice chrétien arménien. Sa première construction date de 303, mais elle a été par la suite reconstruite en 484. L’Arménie est le premier pays qui a adopté le Christianisme comme religion officielle en 301. Etchmiadzine est actuellement le siège du Catholicos de tous les Arméniens et le centre de l’église Apostolique Arménienne. Participation à la Messe des Pâques à la Cathédrale d’Etchmiadzine, effectuée par le Patriarche de tous les Arméniens Sa Sainteté Garéguine II. Visites de l’église de St.Hripsimée (618). Déjeuner au restaurant de la Croix de l’Unité arménienne – Association Culturelle de Bienfaisance de l’Eglise apostolique arménienne. De retour sur Erevan, arrêt pour visiter les vestiges de la Cathédrale de Zvartnots datant du VIIème siècle, de cette construction en forme de rotonde, on peut aisément imaginer la somptuosité de cette église, l’histoire en témoigne puisqu’elle a été le modèle de la cathédrale d’Ani, en Arménie occidentale. Retour à Erevan. Visite du marché de l’artisanat d’Erevan appelé «Vernissage» (le marché est visible uniquement  le samedi et dimanche dans sa totalité). Dîner de Pâques avec la participation à la cérémonie du coloriage des œufs et de la préparation du plat traditionnel fait de riz et de raisins secs. Nuit à l’hôtel à Erevan. HYMNE DE PÂQUES : aujourd’hui l’époux immortel et céleste est ressuscité des morts ; Bonne nouvelle réjouissante, Ô Église, l’épouse terrestre. Ô Sion, bénis ton Dieu joyeusement. Aujourd’hui, l’ineffable Lumière qui est de la Lumière A illuminé tes enfants, Ô Jérusalem. Deviens lumineuse, parce que le Christ qui est ta lumière est ressuscité. Ô Sion, bénis ton Dieu joyeusement. Aujourd’hui, la ténèbre de l’ignorance s’est dissipée par la Lumière Trinitaire, Et le Christ ressuscité des morts A répandu sur toi la lumière de la connaissance. Ô Sion, bénis ton Dieu joyeusement.
8

Jour 8 : Requiem

Selon la tradition arménienne, le lendemain de Pâques, comme pour tous les lendemains des grandes fêtes, un service de requiem a lieu pour tous les défunts. Petit-déjeuner à l’hôtel. Sur la route vers  la région de Kotayk, arrêt au monument commémoratif du Génocide situé sur la colline de Tsitsernakaberd (Forteresse des Hirondelles). Départ vers le village de Garni.  Arrêt photo sur la route devant  l’Arc de Tcharents (architecte R. Israelian, 1957), à partir de laquelle s’ouvre une vue imprenable sur la vallée d’Ararat avec le mont Ararat montant en flèche sur l’horizon. L’arc de Tcharents porte les mots suivants: «Passer le monde entier avec ses montagnes blanches, à la beauté de Masis n’égale rien!» Accès au village de Garni, situé à 1400m d’altitude, à lui tout seul, il tranche, de par sa verdure, d’avec ses montagnes sculptées de basalte et un peu plus loin s’érige le temple païen de Garni du Ier siècle considéré comme un joyau de l’architecture hellénistique et des thermes romains du IIIe siècle, situés sur le territoire de l’ancienne forteresse de Garni. Concert de chants religieux de «Luys Quintet» dans le temple de Garni. Déjeuner chez l’habitant et fabrication du pain traditionnel. Visite du monastère de Guéghard. Ce monastère rupestre nommé ainsi à cause de la lance trouvée dans les murs d’une des églises, est situé dans un des sites les plus pittoresques de l’Arménie. Retour à Erevan. Dîner d’adieu au restaurant typique avec de la musique folklorique. Nuit à l’hôtel.
9

Jour 9 : Départ

Petit-déjeuner à l’hôtel. Transfert à l’aéroport. Départ.
armenia-armenie agence de voyages phileas frog paris 17
voiture arménie agence de voyages phileas frog paris 17
paysage arménie agence de voyages phileas frog paris 17

Avis Voyageurs

Il n'y a pas encore d'Avis Voyageurs sur ce voyage. Laissez le votre !

Laisser un Avis Voyageur

Note