Circuit en petit groupe accompagné
Type de voyage
10 jours
Durée totale
9 nuits
Durée sur place
À partir de 6
Nombre de voyageurs

Parcours :
COTONOU_ ABOMEY-CALAVI-_OUIDAH_COVE_DASSA- ZOUME_DJOUGOU_NATITINGOU_ABOMEY_GRAND-POPO_COTONOU

Le BENIN  petit pays de l’Afrique de l’ouest se distingue des  autres destinations Africaines par sa culture et ses traditions ancestrales.  Berceau du vodoun, le pays organise tous les 10 Janvier de chaque année le festival vodoun. Ce grand rendez-vous à la fois culturel et cultuel est un appel lancé à l’humanité pour la tolérance religieuse et la culture de la paix. C’est pour permettre aux voyageurs de vivre dans les moindres détails cet événement unique que ce voyage est organisé.  Danse traditionnelles, masques sacrés, prières et incantations, libations, que de découvertes inouïes !

Prix par personne 2 140 €  par personne en Chambre double

 

Nombre de personnes maximum : 10
 Dates Du 08 au 18 JANVIER  2021

Le prix comprend :

  • Vol Aller/Retour Paris/Cotonou sur compagnie régulière avec ou sans escale, en classe économique
  • 2 Bagages de 23 kg en cabine et 1 bagage en soute
  • Taxes aéroport
  • Hébergement tel que proposé ou similaire
  • Les services d’un guide coordinateur francophone aéroport/aéroport
  • Les transports pendant l’ensemble du séjour en mini bus
  • Les activités mentionnées
  • Les entrées sur les sites
  • Prolongation du séjour au bord de la mer

Le prix ne comprend pas :

  • Les frais de visa/ vaccin fièvre jaune
  • Les assurances
  • Les repas et boissons : 20 à 25 euros par personne et par jour
  • Les pourboires et dépenses personnelles
  • Les extras
  • Droit photos et vidéo
  • Pré et post acheminement
1

Jour 1 : FRANCE/COTONOU

Arrivée dans la soirée au BENIN.  Accueil à l’aéroport international Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou, transfert  et nuit à l’hôtel du Port ou l’hôtel du Lac ou similaire.
2

Jour 2 : COTONOU_ABOMEY –CALAVI (25 km)

Ce premier jour de découverte nous plonge dans le quotidien des habitants de Cotonou. Un tour de ville pour voir l’aspect coloré de la capitale économique du pays puis cap sera mis sur le marché Dantokpa, véritable lieu de rencontre et de commerce sous régional.  Après le  marché nous  reprenons la route pour Ganvié. Ce village de pêcheurs se situe au milieu du lac Nokoué. Celui-ci est habité par les Toffin depuis le XVIIIe siècle. Une population qui s’y est cachée pour fuir les sévices de l’esclavage. Nous partons  à la conquête de ces terres lacustres en Pirogue.  Réel coup de cœur, nous nous
délectons de la vie calme qui y règne. Les maisons de bambous et de paille sur pilotis sont magnifiquement agencées au milieu du lac. Nous nous promenons entre les gîtes et découvrons ses marchés flottants de fruits, de légumes et de poissons. Un spectacle coloré qui en enthousiasmerait plus d’un.  Nuit à Calavi à l’hôtel  Assouka au bord du lac Nokoué ou similaire.
3

Jour 3 : ABOMEY-CALAVI_OUIDAH (55 km)

Après Ganvier,  nous irons à Ouidah pour assister au Festival Vodoun. La ville est située à environ 40km  de Cotonou. A l’origine, il s’agissait d’un petit bourg nommé Gléhué et créé vers le XVIe siècle par un suzerain de Savé. Plus tard, celui-ci fut rebaptisé Ajuda  en 1721 avec la venue des esclavagistes  portugais  Huéda et la construction d’un fort ayant servi de
point d’exportation d’esclaves vers les Amériques, surtout vers le Brésil. Aujourd’hui nous en apprendrons plus sur cette ville, sur sa culture Vodoun, et son peuple adepte de la scarification du Python. Nous empruntons la route des esclaves reliant Ouidah avec la mer. Une longue piste qui passe par la Place Chacha (lieu de sélection), l’arbre de l’oubli, le dernier village, le cimetière et ses cases Zomaï, l’arbre de retour et la porte du non-retour. Ensuite, nous enchainons avec une visite du centre historique et de ses maisons coloniales à architecture portugaise, anglaise et française. Puis, il y a le détour incontournable : l’ancien fort de la traite des nègres devenu le musée historique
de la région. Nous y découvrons plusieurs clichés retraçant cette triste période, ainsi que des rituels vaudous et animistes. Nuit à Ouidah au bord de l’océan Atlantique à l’hôtel Diaspora ou similaire
4

Jour 4 : OUIDAH_COVE (162 km)

Sur la route qui mène vers Bohicon se trouve  Allada. Nous marquerons un arrêt dans cette ville pour nous recueillir devant le statut du Général Toussaint Louverture.  Ce fils d’ancien esclave originaire d’Allada est  celui qui a permis à Haïti d’arracher son indépendance.  Puis route vers Bohicon, ville carrefour. Arrivée à Bohicon nous irons dans l’un des couvents  les plus fermés de la région. Dah Adohinzin nous accueille pour nous montrer quelques secrets de la religion animiste.  Dans l’après-midi  nous irons à Cové pour assister  à la danse  Guélédé, véritable célébration identitaire. Cette manifestation
culturelle a lieu dans le village de  Don situé à 15 km  de la ville.  Retour le soir à Cové pour y passé la nuit à l’hôtel TG ou similaire.
5

Jour 5 : COVE_DASSA-ZOUME (110 km)

Nous empruntons ensuite la piste à direction de Gbaname.  Sur la route, nous nous arrêterons dans un campement Wodaabe.  Ces nomades viennent du Nigéria et se distinguent pour leur festival Géréwol  et leur concours de séduction. Nous prenons  la peine d’échanger quelques mots avec ces derniers. Ce train de vie empreint de simplicité nous change de la vie moderne de l’Occident. Nous découvrirons leur mode de vie basé sur un code ancestral. Ces gens vivent en outre d’une agriculture vivrière, de la chasse et  honorent le  culte des ancêtres.
Nous partons ensuite pour Dassa-Zoumé. Cette ville est ceinte par un magnifique pan de collines. Elle est lovée au milieu de ce berceau rocheux dit les 41 collines. Dans cette ville nous allons assister à la danse Egun-gun. Une célébration qui marque la réincarnation des morts. Ils reviennent sous plusieurs formes parmi les vivants.   Randonnée sur les collines pour voir le chemin des rituels suivis par les Omondjagou,  ethnie majoritaire formant l’ancien royaume de Dassa-Zoumé.   Sur les collines nous avons l’occasion de voir les fétiches et représentation du
culte vodoun. Nuit à Dassa-Zoumé à l’auberge ou similaire
6

Jour 6 : DASSA-ZOUME_DJOUGOU (260 km)

De Dassa, nous passerons par Savalou pour rejoindre Djougou. La beauté de cette région est bluffante. On y trouve de magnifique anacardiers et de teckeraies.  Nous y rencontrerons également le peuple Mahi, la tribu qui s’était soulevée pour contrer le royaume dahoméen entre le XVIIe et le XIXe siècle. Nous en profiterons pour voir le fameux fétiche de Dankoli. Il s’agit d’un couple représenté par deux tronçons d’arbre.Il est supposé exorciser les soucis de ceux qui  lui vouent un culte. Notre voyage continu, nous partons vers Djougou. Là, nous verrons à quoi ressemble la région de Taneka Koko. Celle-ci est principalement occupée par des chasseurs animistes et des agriculteurs de mil. En faisant un tour dans un camping Yaka,  nous constatons que cette communauté animiste a été épargnée par l’islamisation du pays. Les rites traditionnels y sont bien présents comme la circoncision masculine. Les sorciers du camp nous expliquent en détail leur culture fondée sur la vénération des morts.  Nuit à Djougou à l’hôtel Donga ou similaire
7

Jour 7 : DJOUGOU _NATITINGOU (75 km)

Cap vers cette cité nichée au cœur des montagnes de l’Atakora. Notre trajet comprendra un tour dans la forêt sacrée de Djougou et de ses bourgs. Ensuite, nous ferons la visite du musée d’Arts et des Traditions Populaires d’Atakora. Celui –ci  est abrité dans un bâtiment colonial. Il expose une multitude d’œuvres d’art, des photographies d’éminents personnages, de parures et de meubles. Notre périple se conclura avec notre arrivée à Natitingou.  Nuit à Natitingou à l’hôtel  Bourgogne ou similaire.
8

Jour 8 : NATITINGOU_ABOMEY ( 405 km)

Nous  arrivons dans la journée à Abomey, le chef-lieu de l’ancien royaume du Dahomey. A y  voir : ses dix palais royaux des monarques Guezo et Glélé faisant office de musée historique. Ces bâtiments sont construits à partir de terre et de bois précieux (rônier, iroko). Ils sont ornés de charmantes gravures multicolores. Au vu de leur capital historique et esthétique, ils
ont intégré la grande famille des patrimoines de l’UNESCO en 1985. Dans un de ses remarquables  musées, on peut voir divers objets royaux dont des armes  des bijoux, des bouts de tissus, des trônes et des photographies. Après cette enrichissante escapade, nous nous reposerons à notre gîte dans cette étonnante ville.  Nuit à Abomey à l’auberge d’Abomey ou similaire.
9

Jour 9 : ABOMEY_GRAND-POPO ( 140 km)

Nous mêlerons voyage d’agrément et aventure ethnico-culturel avec le village Grand-Popo : la station balnéaire la plus prisée du Bénin.
Cette bourgade invite à la détente et à la contemplation. Située en confluence de l’Océan Atlantique et le fleuve du Mono, c’est un lieu de villégiature très populaire chez les locaux. La nature autour est tout bonnement féérique avec ses plages de sable fin et ses cocotiers, son limpide lagon, ses oiseaux et ses mangroves. On y apprécie les balades à pied et les virées en pirogue, et la visite de l’embouchure du fleuve Mono dit «  Bouche du roi » Nuit à Grand-Popo  au bord de l’océan à l’auberge de Grand-popo ou similaire.
10

Jour 10 : GRAND-POPO_COTONOU (80 km)

Ce jour nous prenons la route Cotonou. Arrivée à Cotonou, nous irons au centre de promotion de l’artisanat. Un centre magnifique où l’on peut trouver des objets de souvenir. Pour nos dernières heures au Bénin nous faisons un petit tour dans Cotonou, visitons une école si c’est jour de classe, procédons à nos derniers achats. Transfert  vers l’aéroport pour notre vol retour. *** Fin du voyage***

Avis Voyageurs

Il n'y a pas encore d'Avis Voyageurs sur ce voyage. Laissez le votre !

Laisser un Avis Voyageur

Note