Circuit en petit groupe accompagné
Type de voyage
11 jours
Durée totale
9 nuits
Durée sur place
à partir de 12
Nombre de voyageurs

Longtemps menacée par ses voisins la Corée du Sud a su préserver son art de vivre ancestral.

Que la Corée du Sud existe encore relève du miracle. S’avançant délicatement dans la mer du Japon, la petite péninsule coréenne a toujours tenté l’appétit vorace de ses voisins : la Chine, à l’ouest, le Japon, à l’est. Elle a été, bien malgré elle, le théâtre d’aventures guerrières renouvelées au fil des siècles.

Les Sud-Coréens attribuent leur culture à un mélange entre le confucianisme, le coréen et l’orgueil national. Les superbes paysages qui ponctuent le pays ont aussi contribué à forger leur identité : la nature les fascine, les montagnes surtout.

Étonnamment, la Corée a traversé les épreuves en restant foncièrement elle-même.

Votre itinéraire : SEOUL – ANDONG – HAEINSA – GYEONGJU – BUSAN – SUWON – SEOUL

Prix par personnes en chambre double 4 035 €
Base 12 personnes. Dégressif 16 personnes.
Dates
Octobre 2020. Date exacte courant mois de novembre/décembre.

Ce prix comprend :

  • Vols internationaux sur compagnie régulière, classe éco, avec escale
  • Taxes aéroport
  • 1 bagage en soute
  • Hébergement en chambre double dans les hôtels mentionnés dans le programme
  • Pension complète selon programme
  • Transfert privé en autocar
  • Une bouteille d’eau minérale par jour et par personne
  • Les visites, les entrées dans les sites et les activités mentionnées
  • Guide local francophone

Ce prix ne comprend pas :

  • Les assurances
  • Les boissons
  • Les dépenses personnelles
  • Le port des bagages
  • Les pourboires

1

Jour 1 : PARIS/SEOUL

2

Jour 2 : SEOUL

Accueil à l’aéroport par votre guide local qui vous accompagnera pendant tout le voyage. Petit tour panoramique pendant le transfert en ville (70km – environ 1h00). SEOUL, est la capitale de la Corée et son histoire remonte à plus de 600 ans. C’est le centre de la culture coréenne et de l’éducation ainsi que de la politique et de l’économie. La capitale conserve de nombreux vestiges comme les palais de GYEONGBOKGUNG, et CHANGDEOKGUNG et c’est aussi la fenêtre de la culture coréenne avec ses installations culturelles modernes. Séoul est une ville de classe mondiale avec ses divertissements et ses quartiers de shopping comme Myeong-dong et Apgujeong-dong. Un quart de la population coréenne habite Séoul. Visite du palais Gyeongbokgung. Le palais Gyeongbokgung possède de nombreux atouts culturels : ses murs en pierre, ses toits et ses statues Haetae reflètent le degré d’avancement architectural de la dynastie Joseon. Le pavillon Gyeonghoeru (où se tenaient des banquets pour les délégations étrangères et pour le roi et ses dignitaires) et le bassin Hyangwonjeong (un endroit pour la détente) sont considérés comme les plus beaux exemples du genre en Corée. Puis, visite du centre culturel K-Style Hub. Les amateurs de gâteaux de riz coréens, les tteoks, seront ravis. Au gré des évènements de la vie, le tteok épouse différentes formes et couleurs et son histoire vous est contée. Vous aurez également la possibilité d’admirer de nombreux ustensiles de cuisine et en particulier ceux qui sont nécessaires à la préparation des tteoks. Nuit à l’hôtel IBIS AMBASSADOR INSADONG 3*

3

Jour 3 : SEOUL/DMZ/SEOUL

Petit déjeuner à l’hôtel. Note importante : pensez à prendre votre passeport. Respectez un code vestimentaire : l’accès pourra être refusé aux visiteurs portant des jeans, minijupes, sandales, shorts ou des vêtements provocants ou de style militaire. On dit souvent que la DMZ est l’endroit le plus dangereux de la planète. Techniquement, c’est probablement vrai – les montagnes et flancs de collines de part et d’autre du bandeau de terre large de 4km séparant les deux Corées grouillent de troupes, de postes de garde, de tanks, de missiles, de bunkers, de mitrailleuses, de mines et d’autres engins de mort et de destruction. Le terrain de golf (un trou) de la base militaire de Panmunjeom, le Village de la Trêve qui en est venu à symboliser la dernière frontière de la Guerre Froide, met en garde les joueurs de ne pas aller rechercher les balles dans une allée bordée de mines. Ce terrain fut désigné “le terrain de golf le plus dangereux au monde.” En fait vous serez captivé par la tranquillité suprême du lieu – les flancs de colline verdoyants, les oiseaux rares tournoyant au-dessus des marais intacts. A la frontière la plus militarisée au monde, vous vous sentez paradoxalement complètement en paix. Après une heure de route depuis Seoul, vous atteindrez le parc Imjingak donnant sur la rivière Imjingang – mais c’est avant tout un sanctuaire à la division nationale. Parmi les monuments les plus importants notons un autel où les familles du Nord viennent pratiquer des rites destinés aux ancêtres (normalement effectués dans son village natal) lors des jours fériés, un observatoire et le Pont de la Liberté, le pont construit à la va-vite que quelques 130,000 sud-coréens et prisonniers de guerre alliés traversèrent pour retourner chez eux à la fin de la Guerre de Corée. A quelques kilomètres de là, visite d’un des tunnels d’infiltration creusés par les nord-coréens. Descente à 70 mètres sous terre par une rampe aménagée, et marche de 400 mètres sous terre, un casque de chantier sur la tête, dans un étroit boyau d’environ 2 mètres de large sur 1,90 de haut. Le tunnel a été muré. Barbelés, sacs de sable, caméra de surveillance. Retour en surface. Et visite d’un musée consacré à la guerre de Corée. Plus loin, passage par la gare de Dorasan. Une gare TGV, au milieu de nulle part. La ligne traverse toute la Corée du Sud, du nord au sud, passe par Séoul et s’arrête à Dorasan. Prête à être poursuivie dans l’hypothèse d’une réunification, en direction de Pyongyang. A noter : une fois sur place, vous serez obligés de partager le véhicule mis en place par les autorités américaines qui gèrent le site. Retour dans l’après-midi et arrêt pour une activité un peu plus ludique : un cours d’initiation à la fabrication de céramiques. Cette initiation comporte des explications sur la culture et l’histoire des céramiques coréennes. Vous pourrez emporter vos œuvres. La céramique est une forme façonnée dans l’argile, puis cuite à très haute température. Elle est d’abord cuite à une température de 800 à 900 degrés, émaillée, puis cuite de nouveau à plus haute température entre 1300-1500 degrés. Une poterie de bonne qualité se caractérise par une surface lisse et une résonance claire produite lorsqu’on la fait sonner avec les doigts. En Corée, l’usage de l’argile remonte à l’époque néolithique et c’est durant la période des Trois Royaumes (-57 – 676) que son usage s’est impliqué dans la vie quotidienne. Peu à peu, son usage a conduit au raffinement des formes et à la diversification des motifs décoratifs de la céramique et plus particulièrement durant la dynastie de « Tongil Silla » (676-935), la dynastie qui a unifié les trois royaumes. Nuit à l’hôtel IBIS AMBASSADOR INSADONG 3*.

4

Jour 4 : SEOUL/ANDONG

Petit déjeuner à l’hôtel. Départ pour ANDONG (environ 3 heures de route). Andong est la capitale spirituelle et culturelle de la Corée. Andong fourmille de reliques de l’époque Joseon, parmi lesquelles de magnifiques écoles confucéennes et des villages rustiques n’ayant guère changé au cours des siècles. Mais ne vous y méprenez pas, Andong n’est pas un piège à touristes. C’est un endroit qui bouge et qui vit, un véritable lieu de vie pour toute une communauté accueillante et fière de son héritage et de son mode de vie. Visite du pittoresque VILLAGE ARTISANAL de HAHOE qui abrite quelque 45 demeures traditionnelles.  L’attraction touristique la plus célèbre d’Andong est sans aucun doute le village d’Hahoe. Ce petit hameau, situé à environ 30 minutes du centre -ville « appartient » depuis le 16ème siècle au clan Pungsan Ryu, où habitait notamment de Ryu Seong-nyong, le premier ministre durant la Guerre Imjin (1592-1598). Certains de ses descendants vivent encore à ce jour dans le village.  Ce village idyllique, délimité par les méandres du ruisseau Hwacheon et entouré par de jolies montagnes, est un petit peu « touristique » certes. Malgré tout, Hahoe reste une adresse incontournable. Errer dans ses allées romantiques aux murs d’argile est une façon inoubliable de passer un après-midi. Il ne s’agit pas d’un village folklorique, même si un grand nombre de résidences ont été reconverties en restaurants ou hôtels, mais bien d’une véritable communauté vieille de 500 ans. La vue sur le village depuis la colline Buyongdae située de l’autre côté de la rivière est tout simplement inoubliable. AHOE est aussi réputé pour sa célèbre danse masquée et pour la fabrication de ses masques sculptés. Déjeuner en cours d’excursion. On ne peut se rendre à Andong sans visiter l’académie confucéenne de DOSAN-DONG SEOWON. On peut presque dire qu’Andong est le « Cambridge » coréen de l’époque Joseon. Les montagnes escarpées du nord de la région du Gyeongsangbuk-do étaient parsemées de Seowon – des académies confucéennes privées établies par d’éminents érudits et d’influentes familles Yangban. Depuis le 15ème siècle, quand ces écoles apparurent pour la première fois, et jusqu’à leur fermeture par le régent Heungseon Daewongun en 1871, les Seowons étaient l’épine dorsale de la société noble rurale. Dosan-dong Seowon, qui est à environ 30 minutes du centre-ville, est à la fois la plus grande et la plus célèbre Seowon en Corée. Fondée en 1574 par les disciples de Yi Hwang environ quatre ans après la mort de leur mentor, Dosan-dong Seowon est un chef-d’œuvre de l’architecture coréenne confucéenne. Le complexe se compose de nombreuses salles de classe, de dortoirs, de sanctuaires, de pavillons, de cours intérieures et de l’endroit même où les étudiants passaient l’examen de la fonction publique, symbole de réussite dans la société Joseon. Dîner. Nuit à l’hôtel Andong Grand Hotel 3*.

5

Jour 5 : ANDONG/MONT GAYA/HAIENSA/GYEONGJU

Petit déjeuner à l’hôtel. Départ le matin pour environ 2 heures de route. Déjeuner coréen avant d’arriver au temple. Route pour le Mont Gaya et le temple de Haiensa pour y vivre une expérience de l’intérieur : le temple stay. Le temple stay : nous avons, en effet, prévu des séjourner dans un temple traditionnel afin de vivre à la manière des résidents du temple et bien entendu de découvrir la culture bouddhique. Au milieu de magnifiques paysages, vous pourrez ainsi découvrir le quotidien des moines tout en vous familiarisant avec quelques aspects de la culture traditionnelle en Corée. Les programmes varient en fonction des temples, mais chacun d’entre eux propose en général une lecture des écrits bouddhistes, une sensibilisation aux rituels bouddhistes, des séances de méditation, le rituel des 108 inclinaisons, etc. On compte également l’activité de fabrication de lanternes. Cette activité vous permet de fabriquer des lanternes en forme de lotus qui viennent apporter la lumière dans l’obscurité du monde. Ces lanternes sont en général fabriquées avant le jour anniversaire de Bouddha, à savoir avant le 8 avril. Elles viennent ensuite décorer non seulement les temples de Corée mais aussi quelques-uns des grands sites touristiques en Corée. En arrivant, les voyageurs se verront attribuer des uniformes pour passer les prochaines 12 heures. Visite du temple HAEINSA, situé sur le flanc de la montagne Gayasan : le temple offre une vue magnifique sur ses alentours. HAEINSA est un des trois temples majeurs du pays, avec Tongdosa et Songgwangsa, le temple Haeinsa est connu pour abriter le « Tripitaka Koreana ». Le « Tripitaka Koreana » est une écriture sainte bouddhiste gravée sur plus de 80 000 planches en bois dont l’écriture débuta en 1236 dans le but d’invoquer la protection de Bouddha face aux invasions mongoles. Décrétée Trésor National par le gouvernement coréen et Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO, c’est la plus ancienne gravure d’écriture sainte au monde. Ce trésor à la valeur historique, religieuse et culturelle inestimable attire de très nombreux touristes. En dehors de ce précieux bien culturel, le temple est également connu pour sa porte Iljumun, symbolisant le premier pas vers la sagesse et représentative de l’architecture ancienne. Le dîner coréen (frugal et végétarien) est servi à 18h00 et le couvre-feu à 21 heures. Nuit au temple.

6

Jour 6 : HAIENSA/GYEONGJU

Petit déjeuner végétarien au monastère. Dans la matinée, départ sur GYEONGJU (environ 2 h de route). GYEONGJU : Ville historique s’il en est, est l’une des destinations touristiques majeures du pays. Gyeongju, qui fut la capitale du royaume de Silla pendant presque 1000 ans, possède un passé si riche que celui-ci envahit le centre-ville et s’approprie une bonne partie de la région alentour, donnant à la ville son appellation méritée de ville-musée. Début des visites de la ville. Vous commencerez par LE PARC DES TUMULI, où se dressent 23 tombes de monarques de la dynastie Silla. Ces monticules imposants, aux formes si douces, vous plongent dans un paysage irréel et fantastique, intemporel, invitant à l’introspection et à la rêverie. Arrêt au plus ancien observatoire d’Extrême-Orient, la tour de Cheomseongdae construite en 634. Ici les astronomes royaux étudiaient le mouvement des astres et prédisaient les éclipses de soleil et de lune. Déjeuner coréen en cours d’excursion. Ensuite visite du palais de Donggung sans oublier le joli étang qui l’entoure. Situé à l’est, en bordure du centre historique de Gyeongju, le palais Donggung date de la fin du 7e siècle. C’est le roi Munmu en personne, après avoir unifié le royaume de Silla, qui décida de sa construction en 679. Ce palais princier servait essentiellement aux banquets et aux festivals. Quelques années plus tard, en 674, le site se voit adjoindre un étang artificiel, composé de collines fleuries sur lesquelles vivent de nombreux animaux.  C’est l’étang Wolji, qui gardera ce nom jusqu’à la période Joseon, avant de devenir le « Anapji » que l’on connaît aujourd’hui. L’étang Anapji est l’un des sites les plus jolis de la ville de Gyeongju. Il se visite à toute heure, mais c’est à la tombée de la nuit que le lieu révèle toute sa splendeur, lorsque les illuminations éclairent ses pavillons traditionnels. L’attrait qu’exercent leurs reflets dans les eaux est captivant, au point qu’il est difficile de détacher les yeux de cet ensemble harmonieux et ravissant. Le palais a longtemps servi de résidence pour les invités de marque et pour des festivités, avant d’être peu à peu laissé à l’abandon. L’étang a bénéficié d’une réhabilitation complète entre 1975 et 1986, et les fouilles ont permis de découvrir qu’il entourait à l’époque plus de 26 bâtiments, dont cinq qui se trouvaient à l’ouest. Les matériaux de ces cinq pavillons ont servi de base à la reconstruction des trois que l’on peut admirer aujourd’hui. Dîner occidental (italien). Nuit à l’hôtel GG Gyeongju 3* sup.

7

Jour 7 : GYEONGJU/BUSAN

Petit déjeuner à l’hôtel. Avant de partir pour Busan, vous visiterez LE TEMPLE DE BULGUKSA, à environ 1 h de la ville. Ce temple construit en 774, forme avec la grotte un ensemble d’architecture religieuse d’une valeur exceptionnelle. Décrété Trésor National en 1962, et classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1995, le temple Bulguksa est aujourd’hui un site touristique majeur en Corée du Sud. Le temple abrite de nombreuses reliques culturelles, 7 pour être précis, elles même classées au rang de Trésor National : pagodes, ponts, ou encore statues. Chacun de ces trésors bénéficie d’une protection particulière du gouvernement pour sa valeur culturelle, artistique ou historique. Ceux-ci sont gérés au niveau national par l’Administration de l’Héritage Culturelle de Corée du Sud (Cultural Heritage Administration). La première liste de trésors nationaux a été élaborée en 1938 sous l’occupation japonaise. Puis, départ pour la visite des grottes de SEOKGURAM. Aménagée au VIIIe siècle sur les pentes du mont T’oham, la grotte de Seokguram renferme une statue monumentale de Bouddha regardant la mer dans la position bhumisparsha mudra. Avec les représentations de divinités, de bodhisattva et de disciples qui l’entourent, sculptées en hauts reliefs et bas-reliefs avec délicatesse et réalisme, c’est un chef-d’œuvre de l’art bouddhique d’Extrême-Orient. L’ensemble est considéré́ comme un chef-d’œuvre de l’art bouddhique en Extrême-Orient (pensez à prendre de bonnes chaussures de marche – marche facile). Puis départ pour BUSAN (PU-SAN) environ 2 h de route), premier port et deuxième ville du pays. Busan figure dans les 10 plus grands ports commerciaux au monde ! Déjeuner tardif de fruits de mer. Et visite du marché au poisson de Jagalchi qui constitue un spectacle haut en couleur. Les pêcheurs quittent le port à l’aube et leurs bateaux sont déchargés immédiatement après leur retour. Vous ne manquerez pas non plus d’aller faire un tour à la plage de HAEUNDAE. Visite également du village culturel de Gamcheon. Ce village a été créé dans les années 1950 lorsque les réfugiés de la guerre de Corée ont commencé à construire des maisons sur une colline pour finir par constituer un village en terrasses. Les fresques et les sculptures réalisées par de jeunes artistes, les bâtiments colorés e le bleu de l’océan renforcent le caractère attrayant de ce village. La sculpture du Petit Prince face à l’océan est un site très apprécié des photographes. Dîner coréen (bbq). Nuit à l’hôtel Aventree Busan 3*.

8

Jour 8 : BUSAN/SUWON/SEOUL

Petit déjeuner à l’hôtel. Avant de quitter Busan, vous irez faire un petit tour sur lîle de Dongbackseom. L’île de Dongbaek (Dongbaekseom), considérée comme l’un des endroits les plus pittoresques de Busan, n’est pas vraiment une île. L’ancienne île, maintenant reliée au continent coréen par un pont terrestre constitué de sédiments accumulés, tire son nom de l’abondant camélia (dongbaek en coréen) qui pousse partout. De l’île, vous aurez une superbe vue sur la vie. Sur le chemin pour Séoul, arrêt à Suwon, situé à 45km de la capitale et qui présente l’un des ensembles architecturaux les plus représentatifs des ouvrages défensifs historiques. Visite de la forteresse de HWASEONG. Lorsque l’empereur Chongjo, de la dynastie Choson, a transféré le tombeau de son père à Suwon à la fin du XVIIIe siècle, il l’a entouré d’importants ouvrages défensifs conçus selon les préceptes d’un influent architecte militaire de l’époque, qui alliait les dernières découvertes de l’Orient et de l’Occident en ce domaine. Les remparts massifs, qui s’étendent sur presque 6 km, percés de quatre portes et dotés de bastions, de tours d’artillerie et d’autres éléments, subsistent toujours. La forteresse de Hwasong est un exemple remarquable des débuts de l’architecture militaire moderne. Elle intègre les particularités les plus développées de cette science, issues aussi bien de l’Orient que de l’Occident. Et, c’est pour cette raison que l’UNESCO a inscrit cette forteresse au Patrimoine de l’Humanité en 1997. Arrivée en fin de journée à Séoul. Nuit à l’hôtel IBIS AMBASSADOR INSADONG 3*.

9

Jour 9 : SEOUL

Petit déjeuner à l’hôtel. Départ de votre hôtel vers 9h00 avec votre guide et en autocar privé. Ce jour, nous vous invitons à visiter le musée des herbes médicinales de Yangnyeongsi. Situé dans le quartier de Dongdaemun-gu à Séoul (le plus grand marché de distribution d’herbes médicinales en Corée), le musée se trouve sur le site du Bojewon, une institution médicale qui existait durant la dynastie Joseon. Le musée des herbes médicinales de Yangnyeongsi à Séoul a été créé dans le but de préserver et développer la culture des herbes médicinales en Corée. Il expose des reliques orientales et des échantillons d’herbes médicinales. Si le cœur vous en dit, pourquoi ne pas essayer un bain de pieds aux herbes médicinales. Visite du sanctuaire Jongmyo, inscrit au patrimoine de l’humanité par l’Unesco en 1995. Comme nombre de bâtiments de la dynastie Joseon, le sanctuaire Jongmyo fut reconstruit au début du 17ème s. sur les cendres de l’édifice original détruit lors des invasions japonaises. Ce sanctuaire confucéen, véritable joyau architectural, est toujours le théâtre de rituels honorant les rois disparus. Ce lieu incarne par excellence les grandes valeurs religieuses inspirées du confucianisme. Le Jongmyo daeje signifie « grand rituel royal célébré au sanctuaire Jongmyo ». Il a été nommé ainsi, car c’est la cérémonie la plus grande et la plus importante parmi celles qui ont été célébrées durant la dynastie Joseon. Ensuite vous ferez une halte au centre Samsung D Light. Samsung a rendu incontournable la visite de son flagship de Séoul. N°1 des entreprises sud-coréennes, N°20 des entreprises mondiales, Samsung se devait d’avoir une vitrine mondiale de sa division électronique grand public (N°1 mondial), qui s’étend sur 10 000 m2 et trois niveaux. L’espace est à la fois un showroom, un mégastore, un musée, un lieu de détente avec un café, etc. Bref, un véritable centre de découverte. Même la dimension  » arty  » est incluse avec des animations permutables comme des colonnes de LEDs changeant de couleurs et de sons au toucher. Le visiteur a non seulement accès aux produits phares de la marque (Galaxy Tab, phones, écran TV le plus grand au monde, …) et Samsung nous permet d’appréhender aussi des concepts futuristes : machine à laver à vapeur, téléphone portable biodégradable, etc. (rappelons que l’entreprise s’est engagée à être carbone neutre en 2020). Le tout avec des visuels et des textes extrêmement éducatifs. Un vrai saut dans le futur. Très innovateur. Nuit à l’hôtel IBIS AMBASSADOR INSADONG 3*.

10

Jour 10 : SEOUL

Petit déjeuner à l’hôtel. Journée complète de visites guidées de la capitale avec votre guide – en transports en commun (métro). Départ de votre hôtel vers 9h00. Puis, promenade dans le village de hanoks de Bukchon. Alors que le développement rapide de la Corée a remplacé la plupart de l’ancien par du nouveau, un quartier de Séoul a pu conserver son aspect d’origine et continue à perpétuer les traditions par la force de sa présence. Le village de hanoks de Bukchon, créé pour préserver les maisons coréennes hanoks, porte en lui toute l’histoire et le charme de l’habitat traditionnel coréen. Ensuite, visite du TEMPLE DE JOGYESA – le centre du bouddhisme zen en Corée. La première chose que vous remarquerez lorsque vous entrerez dans le temple, sera les arbres qui font face au bâtiment principal, âgés de plus de 500 ans. Un de ceux-ci mesure 26 mètres et procure en été un ombrage paisible, il a été désigné monument naturel. A l’intérieur se trouve une statue du bouddha Sakyamuni. A l’extérieur en face, se trouve une pagode de sept étages contenant des reliques de bouddha. Ensuite, imprégnez-vous de la culture coréenne en arpentant les rues piétonnières du quartier INSA-DONG, fréquenté par les résidents étrangers. Temps libre pour vos derniers achats ou bien pour prendre un thé dans un des salons de thé de la rue. INSA-DONG est une rue idéale pour goûter l’art coréen et l’artisanat. De galeries grandes et petites, des magasins de bibelots, des magasins de papier coréen traditionnel, des magasins de cintres en papier, des magasins d’objets artisanaux, des magasins de céramiques et des magasins vendant des objets d’art coréen, utilisés dans les écoles traditionnelles des villages s’alignent dans de nombreuses allées. Le long des rues, il y a également différents restaurants traditionnels et de fascinantes maisons de thé coréennes… L’hôtel est à, à peine, 10 mn à pied de la rue d’Insadong. Vous pourrez rentrer par vos propres moyens. Nuit à l’hôtel IBIS AMBASSADOR INSADONG 3*.

11

Jour 11 : SEOUL / PARIS

Note : Petit-déjeuner à l’hôtel si et seulement si le transfert a lieu après 7 h car généralement les petits déjeuners ne sont servis qu’à partir de 6h30. Transfert matinal à l’aéroport d’INCHEON avec un assistant anglophone.

Avis Voyageurs

Il n'y a pas encore d'Avis Voyageurs sur ce voyage. Laissez le votre !

Laisser un Avis Voyageur

Note