90, rue Nollet 75017 PARIS
Tél. : +33 (0)1 45 22 60 00
Skype : phileasfrog17
infos@phileasfrog.com
Nos horaires d´ouverture :
Du lundi au samedi : de 13h à 20h
Le matin sur RDV uniquement

Croisière : Quito et les îles Galapagos, route du nord

 

 

- QUITO ET LES ILES GALAPAGOS, ROUTE DU NORD -
10 jours

 

Taille du groupe
Le voyage se déroule en groupe de 12 voyageurs maximum.

Prochains départs 2016 (départs garantis)
26 mars,

02, 09, 16, 23, 30 avril 
07,14, 21, 28 mai 
04, 11,18,25 juin 
020916 , 23, 30 juillet 
06, 13, 20, 27 aout
03, 10, 17, 24 septembre 
01, 08, 15, 22, 29 octobre 
05,12, 19, 26 novembre 
0310, 17, 24, 31 décembre


Voyages empruntant la ROUTE NORD lors de la portion croisière aux Galapagos :
Plan graphique de ce voyage

Jour 1. Quito. Accueil à l'aéroport et transfert à votre hôtel
Accueil à votre arrivée à l'aéroport international de Quito, capitale de l'Équateur, une ville au climat agréable et au charme incontestable. Véritable joyau de l'architecture coloniale, ancienne capitale de l'empire inca, la ville est construite au pied du volcan Pichincha et fut, en 1978, déclarée patrimoine mondial par l'UNESCO. Transfert et installation en hôtel 4* dans la capitale, séjour libre.

Jours 2 à 9. Croisière d'écotourisme aux iles Galapagos

Jour 2. Baltra / Seymour
Petit déjeuner matinal puis transfert à l'aéroport de Quito (environ 20 minutes de route). Vol vers les îles Galápagos. Alors que vous vous préparez à l'atterrissage, profitez de la vue au travers du hublot. Le paysage apparaissant sous vos yeux vous semblera irréel, car vous arrivez dans un endroit à nul autre pareil ! À notre arrivée à Baltra, notre guide naturaliste nous accueillera à l'aéroport et nous assistera avec les formalités d'entrée. Les îles Galápagos sont uniques au monde et vous êtes sur le point de le découvrir... Lors du repas de midi, notre guide nous présentera les îles et plus spécifiquement la flore et à la faune que nous retrouverons à notre première destination. Nous naviguons ensuite jusqu'à Seymour, au nord de Baltra. Le sentier jusqu'à Seymour est d'une longueur d'environ 2 km, traversant l'intérieur de l'île et explorant la côte rocheuse. Ici nous verrons la Frégate superbe, le fou à pattes-bleues et naturellement les otaries omniprésentes. Avec un peu de chance (durant la saison) nous assisterons à la cour de la Frégate superbe mâle gonflant le ballon rouge qu'il a sous la gorge, tout en se pavanant devant les jeunes femelles. Les fous et les frégates de l'île partagent la même zone de nidification. Le nid des fous est construit sur le sol avec les branches des arbres Palo Santos, tandis que le nid des frégates repose au-dessus sur des buissons. Également au rendez-vous sur cette île : les mouettes à queue d'aronde, les pinsons de Darwin, les otaries et les iguanes terrestres. Repas du soir et navigation vers Santa Cruz.

Jour 3. Île de Santa Cruz
Ce matin, navigation vers les cratères jumeaux, connus sous le nom de Los Gemelos (les jumeaux), situés dans les hautes terres, au sud de l'île de Santa Cruz. Si le temps le permet, nous randonnerons à travers la végétation unique et riche en faune aviaire. Santa Cruz est la deuxième plus grande île de l'archipel. Atteignant des altitudes de 864 mètres, elle inclut tous biotopes retrouvés dans l'archipel, des côtes aux montagnes. En après-midi, nous visiterons la Station de Recherche de Charles Darwin. Outre le centre d'information du Parc National, situé à l'entrée, cette station, établie en 1961, est un centre de recherche sur la vie et la préservation des îles de l'archipel. Des chercheurs du monde entier viennent travailler dans ses laboratoires. Nous nous rendrons ensuite au centre d'élevage de tortues où nous pourrons observer des tortues minuscules, pas plus grande que la main, âgées entre un et cinq ans, ainsi que de plus grands spécimen ayant atteint l'âge adulte et une mase de 230kg (et plus !). Les tortues des Galápagos sont connues pour atteindre une durée de vie dépassant les 100 ans d'âge. Les plus jeunes ont donc une longue vie devant elles ; tant qu'elles reçoivent la protection dont elles ont besoin ! Les jeunes tortues restent à la station jusqu'à l'âge de 4 ans, avant d'être rapatriées dans leurs îles natives. En plus d'héberger le quartier général de la station, l'ile de Santa Cruz s'enorgueillit de posséder la plus grande ville et le centre économique des Galápagos : Puerto Ayora parsemés de commerces, hôtels et restaurants. Repas du soir, puis navigation nocturne vers l'île d'Isabela.

Jour 4. île de Isabela
Punta Moreno est un endroit où les forces naturelles des Galápagos se sont associées pour créer une oeuvre d'art. La visite commence par une balade en panga le long de magnifiques rivages rocheux où les manchots des Galápagos et les oiseaux de rivage sont fréquemment observés. À terre nous suivrons un sentier à travers la roche de lave noire ayant donné forme à des cratères et des flaques de marée entourées de mangroves. C'est un excellent endroit pour les flamants roses, les aigrettes bleues et les canards des Bahamas. Le pélican brun peut aussi être aperçu faisant son nid dans les feuilles vertes de la mangrove. Vous pouvez vous promener au bord de la lave et regarder vers le bas dans les piscines que fréquentent la tortue de mer verte, le requin corail et le poisson-ballon. Plongée en apnée, puis navigation vers Urbina Bay. Située au pied du volcan Alcedo, au sud de la crique de Tagus, se trouve la Baie d'Urvina, l'un des meilleurs et des plus récents exemples de soulèvement géologique des Galápagos. Un soulèvement se produit lorsque les matériaux en fusion sous les surfaces se déplacent. En 1954, le rivage a été soulevé de près de 4 mètres et le littoral a été repoussé de près d'un kilomètre plus loin en mer, exposant des têtes de corail géantes et faisant échouer des organismes marins sur le nouveau rivage. Une équipe de tournage de Disney a visité le site peu après et a découvert des squelettes de requins, de tortues de mer et de homards ne trouvant plus l'océan. Des bancs de poissons ont été retrouvés échoués dans les flaques de marée nouvellement formées. Des têtes de corail énormes ont pu être aperçues sur ce qui était autrefois la plage. Le soulèvement de la Baie d'Urbina a été suivi d'une éruption du volcan Alcedo quelques semaines plus tard. Sur une base saisonnière, la Baie d'Urvina offre une aire de nidification pour de nombreuses créatures des Galápagos. Des tortues femelles voyagent au sud depuis Alcedo pour y pondre leurs oeufs dans le sable. Les manchots des Galápagos, les cormorans aptères et les pélicans bruns font également leur nid dans cette zone. En saison sèche, les sentiers sont facilement praticables, tandis que pendant la saison des pluies, il faut passer à gué. Repas du soir, puis navigation.

Jour 5. Îles d'Isabela et Fernandina
La Crique de Tagus (île d'Isabela) est située à l'est de l'île Fernandina, sur la côte ouest de l'île d'Isabela. C'est une belle crique protégée par les flans de deux cratères volcaniques, elle fut employée comme lieu de mouillage pendant plus de trois siècles. Un sentier naturel monte ici à travers la zone de végétation sèche typique et offre des vues spectaculaires sur le lac de Darwin, un lac de cratère d'eau salée. Au sommet de la piste, il est possible d'observer les différentes zones de végétation, d'avoir un aperçu des volcans Darwin et Wolf et d'observer les manchots des Galápagos, les cormorans aptères et les pélicans. Isabela (Albemarle) est la plus grande île de l'archipel, elle est formée par six volcans dont cinq sont partiellement actifs. Les petits bateaux ou yachts ne visitent pas souvent cette île, car la plupart des sites de visites sont situés sur la côte ouest et ne peuvent être atteints qu'après une longue navigation depuis Santa Cruz (plus de 200 km). À cause de sa taille et des conditions environnementales qui y prévalent, l'île héberge une diversité de flore et de faune inégalée par les autres îles ; elle est aussi l'habitat naturel des tortues géantes. Activité de plongée en apnée et baignade, puis, après le repas de midi, navigation vers l'Île de Fernandina. Fernandina est le volcan le plus jeune et le plus actif des Galápagos, avec des éruptions ayant lieu à intervalles réguliers. La lave sans relief de Punta Espinosa offre un paysage aride et austère ; les cormorans y construisent leur nid sur la pointe et les lions de mer se prélassent sur la plage ou s'amusent dans les étangs de marée alors que les iguanes marins font le plein de soleil sur le sable. Nous aurons également ici l'occasion de comparer les types de lave aa et pahoehoe. Repas du soir et navigation vers Santiago.

Jour 6. île de Santiago
La visite à Puerto Egas commence par un débarquement mouillé sur les plages de sable noir de la Baie de James. Nous entamons ensuite une promenade le long de la côte rocheuse donnant l'occasion de voir certains des étangs de marée (tide pool) les plus impressionnants des Galápagos. On peut y voir des éponges, des escargots, des Bernard l'ermite, des coquillages et des poissons, y compris la blennie endémique à quatre yeux. La marche permet également d'observer une variété d'oiseaux de rivage, des iguanes marins, des crabes Sally-pied-léger ainsi que des otaries. Il y a deux excursions intéressantes à faire à Puerto Egas. La première est une courte marche depuis le lieu de débarquement vers un site qui est aujourd'hui le résultat des efforts de l'un des tous premiers entrepreneurs des Galápagos qui a extrait des décennies durant le sel de l'un des cratères. L'entreprise fut abandonnée dans les années 1950, laissant derrière elle une variété de machines rouillées et des parties de bâtiments. Les chèvres sauvages abondent dans la région, elles s'alimentent de toutes les feuilles à leur portée, laissant aux créatures endémiques insulaires très peu de source d'alimentation, c'est là un problème auquel tentent de remédier les autorités du parc. Les ornithologues seront ravis d'observer ici le pinson de Darwin, le faucon endémique des îles ou le moucherolle vermillon. En regardant à l'intérieur du cratère de ce volcan éteint, et dont le sol a coulé sous le niveau de la mer, on peut voir que le suintement de l'eau de mer y a créé un petit lac salé dont le soleil a fait évaporer l'eau, exposant le sel. La seconde excursion, débutant à une courte distance des étangs de marée, nous emmène vers la grotte des otaries à fourrure. Ces otaries et des lions de mer peuvent être vus en train de nager dans la piscine entourée de roche volcanique. C'est peut-être la seule occasion pour les visiteurs de voir et de nager avec les otaries à fourrure. L'otarie à fourrure a été chassée presque jusqu'à l'extinction pour l'exploitation de sa robe, elle est le plus petit représentant de sa famille dans l'hémisphère sud. Le jour, elle se cache des rayons solaires dans les grottes des falaises rocheuses et la nuit se nourrit de calmars et de poissons en évitant les requins, ses prédateurs naturels. L'eau cristalline, les ponts volcaniques, les otaries et les lions de mer, tout cela fait de ce lieu magnifique un endroit idéal pour la baignade et la plongée en apnée. Une courte promenade intérieure, à travers une forêt de mangrove normalement habitée par l'Échasse blanche et visitée par les tortues de mer, est également proposée. Au-delà de la mangrove se trouve une lagune saumâtre où les flamants roses et les canards des Bahamas peuvent être observés. Le sentier fait ensuite une boucle dans une zone semi-boisée avant de revenir à la plage. En chemin, les ornithologues peuvent repérer une variété de pinsons de Darwin ou le moucherolle vermillon. De retour à la plage, les visiteurs peuvent nager ou plonger en apnée si le temps le permet. Moins d'une heure au nord de Puerto Egas, se trouve la crique de Buccaneers ayant servi de refuge aux pirates, marins et chasseurs de baleines au cours des 18e et 19e siècles. Mouillant dans la baie protégée, ils pouvaient effectuer les réparations nécessaires sur leurs navires tandis que leurs confrères accédaient au rivage afin de s'approvisionner en sel, en tortues, en eau douce et en bois de chauffage. Peu de bateaux s'arrêtent à la crique de Buccaneers aujourd'hui, bien que de nombreuses croisières passent à une vitesse lente pour donner aux visiteurs l'occasion de voir les falaises escarpées en formation de tuf et la plage de sable violet-rougeâtre obscure. Ce paysage spectaculaire est d'autant plus impressionnant que ses falaises sont le lieu de nidification de centaines d'oiseaux de mer. Un débarquement mouillé sur la grande plage de sable (couleur café) aura lieu juste au nord d'une source d'eau douce jadis prisée par les pirates et les baleiniers. Repas du soir puis navigation vers Rabida.

Jour 7. Rabida / Baie Sullivan
Une particularité de l'île de Rabida est sa remarquable couleur rouge, résultat de la forte proportion de fer oxydé dans la composition de la lave. Ici, nous allons rencontrer les neuf variétés de pinsons, le tyran des Galápagos et le pélican brun. Nous pouvons apercevoir aussi une petite lagune d'eau salée où de plus grands flamants peuvent être observés ainsi qu'une colonie de lions de mer. L'attraction principale de la Baie de Sullivan est sa large coulée de lave. C'est l'un des endroits les plus remarquables pour comparer les coulées de lave et leurs caractéristiques. Repas du soir puis navigation de nuit vers Genovesa.

Jour 8. île de Genovesa
Débarquement puis exploration de "l'ile aux Oiseaux". C'est une tâche exigeante que de gravir la falaise abrupte où niche une grande variété d'oiseaux de mer. Nous suivons le sentier qui traverse une forêt de palo santo vers une colonie de pétrels, observant les fous et les frégates sur le chemin. La Baie de Darwin est la caldeira d'un volcan effondré. Nous débarquons sur une petite plage de corail puis empruntons un sentier facile vers des rochers volcaniques. Cette marche nous offre des points-de-vue imprenables tout en nous en permettant de photographier une faune aviaire fort diverse incluant les fous à pieds rouges, les mouettes à queue fourchue, les fous de Nazca et les géospizes à gros bec, à bec conique et à bec pointu, en plus des petits iguanes marins. Repas du soir puis navigation vers Daphné

Jour 9. Daphne, Baltra
Parmi les îles centrales de l'archipel des Galápagos, l'île de Daphné se trouve au nord de l'île Santa Cruz et à l'ouest de l'île Baltra. C'est l'une des îles des Galápagos les plus facilement accessibles, mais il n'est pas possible d'y accoster. Nous en ferons le tour aujourd'hui... Continuation vers Baltra, transfert à l'aéroport, enregistrement des vols puis vols de retour vers le continent. Accueil à l'aéroport, transfert et installation en hôtel de charme à Quito où sera servi le repas du soir.

Jour 10. Quito, aéroport, vol international
Petit déjeuner, transfert privatif à l'aéroport de Quito, fin de l'aventure.

 

Tarifs (Hors vols internationaux)
4613 EUR / pers. en occ. double
tarif au 14 novembre 2016

 

Ce voyage inclut:
Tous les transferts ;
Les services d'un excellent guide naturaliste aux Galapagos ;
Tous les vols nationaux (domestiques) (Quito / Galapagos / Quito) ;
Les hébergements (2 nuits) en hôtels 4* et à bord d'un Catamaran première classe ;
Une éco-croisière de 8 jours dans les Galapagos à bord d'un catamaran ;
Toutes les activités prévues dans la description du circuit ;
Tous les repas (3 repas complets par jour) servis en auberges, hôtels et restaurants et à bord du yacht lors de la croisière ;
Les transports en minibus moderne privés et confortables ;
Une documentation pré-départ détaillée et étoffée, un service impeccable de l'arrivée au départ ;
Toutes les taxes applicables.

Ce voyage n'inclut pas:
Le vol international et les taxes d'aéroport ;
L'assurance-voyage personnelle ;
Les pourboires et les dépenses personnelles ;
Les frais d'entrée dans le Parc National des Galapagos (100.00 $US + 10.00 $US) *
* Frais payables sur place à l'arrivée.

 

Programme donné à titre indicatif.
Pour tous renseignements,
Contactez Nous !

 
top