90, rue Nollet 75017 PARIS
Tél. : +33 (0)1 45 22 60 00
Skype : phileasfrog17
infos@phileasfrog.com
Nos horaires d´ouverture :
Du lundi au samedi : de 13h à 20h
Le matin sur RDV uniquement

Autotour 15 jours : Découverte de la Roumanie

 

 

- DECOUVERTE DE LA ROUMANIE -
15 jours / 14 nuits

 

 

1er jour :
Bucarest – Sinaia 

Depart de CDG – Vol direct TAROM -  Arrivée à l’aéroport de Bucarest. Prise de la voiture à l’aéroport et route vers Sinaia. Visite du monastère Sinaia.

 

2e jour :
Sinaia – Bran – Brasov – Miercurea Ciuc 

Le matin, visite du château Peles et ensuite route vers Bran et visite du château fortifié médiéval de Bran. Construit en 1377 par les chevaliers Teutoniques il fut habité au XVe siècle par le prince Vlad Tepes, connu plus tard, selon la légende, sous le nom de Dracula. Continuation vers Brasov. Au pied des Carpates, la cité de Brasov fut fondée au XIIIe siècle par les chevaliers de l’ordre Teutonique qui lui donnèrent le nom de Kronstadt. Promenade à pied dans le centre de la ville : la place du Conseil avec sa mairie, l’église gothique dite « église noire », du fait de l’incendie qui y survint au 17e siècle. La région de Brasov fut peuplée jusqu’à la seconde guerre mondiale d’une importante colonie allemande qui lui donna un caractère et un charme tout à fait étonnants que l’on retrouvera dans de petits villages qui entourent la ville. Continuation vers Prejmer et découverte de l’église Luthérienne fortifiée, la plus grande fortification saxonne de Transylvanie (la citadelle est inscrite dans le patrimoine UNESCO).
Arrivée à Miercurea Ciuc.

 

3e jour :
Miercurea Ciuc – Gura Humorului 

Après le petit déjeuner, route vers le Lac Rouge. Il se trouve en amont des gorges et s´est formé vers 1838 à la suite d´un tremblement de terre suivi d´un glissement de terrain. Les sapins abattus dont les branches sèches ont une couleur rougeâtre ont donné son nom au lac. On voit aujourd´hui encore leurs troncs qui surgissent de l´eau. Ensuite découverte des gorges Bicaz, des paysages uniques offerts par la nature. Découverte du grand monastère d’AGAPIA. Ce monastère est entouré de petites maisons où vivent environ 200 moniales, formant un village monastique. Nous visitons le couvent de NEAMT qui fut construit au cours du 14e siècle et agrandi dans le courant du 15e siècle. Il fut un centre culturel important et son église fut un exemple pour toutes les églises de Moldavie. Possibilité promenade à pied dans le centre historique de Suceava qui fut l’ancienne capitale de la Moldavie.

 

4e jour :
Gura Humorului – Sucevita – Moldovita – Gura Humorului 

Le matin, promenade dans un des plus beaux paysages de la Bucovine, le nom donné à cette partie de la Moldavie. Visite des ateliers de céramique à MARGINEA. Continuation vers Sucevita et déjeuner dans un environ magnifique tout près du monastère Sucevita. Ensuite découverte l’une des églises uniques et renommées : le monastère fortifié de SUCEVITA (16e siècle), sa cour impressionnante (100 x 104 m) et son église aux fresques murales merveilleuses avec entre autres “l’échelle de vertu”; le couvent de MOLDOVITA, reconstruit en 1532, avec une grande église où nous découvrons les jolies icônes de l’iconostase, de même que les fresques extérieures représentant le siège de Constantinople par les Perses et les Avares. Ensuite route vers Voronet et visite du monastère surnommé  « la Sixtine de l’O rient », célèbre pour ses fresques à la couleur bleue et à la transparence unique : dans la très belle scène du Jugement Dernier sur toute la façade ouest, les pécheurs sont représentés sous les traits des Turcs. A l’intérieur, un portrait d’Etienne le Grand ; c’est lui qui fit construire l’église entre le 28 mai et le 14 septembre 1488. Les peintures sont du XVIe siècle ; les anges arborent des visages de femmes du pays, des promis au paradis sont drapés d’habits moldaves.
Retour vers Gura Humorului. Logement à l’hôtel.

 

5e jour :
Gura Humorului – Campulung Moldovenesc – Vadu Izei 

Route vers Maramures. Traversée des Carpates par le col Prislop (1416 m). Visite des églises en bois de Barsana et de Rozavlea. L’église de Barsana remonterait au XIVème siècle mais fut déplacée sur son site actuel au début du XVIIIème siècle. La peinture y a été faite par Toader Hodor qui instaura timidement et tardivement le style baroque dans les églises rurales de Maramures. L’église de Rozavlea bâtie entre 1717 et 1720 possède un superbe décor intérieur. Visite du curieux "cimetière joyeux" de Sapinta.
Dîner et nuit chez l’habitant à Vadu Izei.

 

6e jour :
Baia Mare – Bistrita - Targu Mures – Sighisoara 

Après le petit déjeuner, on quitte Maramures et on va se rendre vers Bistrita, cité moyenâgeuse avec ses boutiques du XV° siècle, pour la visite de la cathédrale gothique. C’est à Bistrita  qu’on entre sur le véritable domaine de Dracula. C’est dans cette ville que Bram Stoker, l’auteur de Dracula avait prévu que le personnage principal, Jonathan Harker, s’arrête pendant la nuit avant de continuer son voyage vers l’est au Château de Dracula. Arrivée à Sighisoara (ville répertoriée UNESCO), la ville de naissance de Vlad Dracul. La maison existe aujourd’hui encore, prés du Tour d’horloge et fonctionne comme restaurant.  Visite de la citadelle: au hasard des ruelles et des places, la ville offre une multitude de charmes. Les marches et ruelles montantes conduisent à la tour de l’Horloge, qui abrite aujourd’hui le musée d’histoire de la ville alors que tout à côté se trouve l’église du monastère dominicain en style gothique austère. Les 175 marches de l’escalier des Ecoliers, construit et couvert de bois en 1642, mènent à l’église de la Colline dédiée à Saint Nicolas et édifiée à partir de 1345 sur l’emplacement d’une église romaine du 13e siècle.

 

7e jour :
Sighisoara – Biertan – Sibiu – Sibiel 

En quittant Sighisoara, on va se rendre vers Sibiu, qui fut la capitale culturelle européenne en 2007. En route arrêt et découverte de Biertan qui possède une magnifique église, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Avec ses contreforts s’élevant dans les airs  et sa rosace délicate, elle ressemble à une cathédrale gothique miniature. Arrivée à Sibiu. La ville de Sibiu, avec ses ruelles tortueuses et ses anciennes maisons de corporation, est un très bel exemple des anciennes cités allemandes du Moyen Âge. Nous y découvrirons la tour de la Mairie, le palais épiscopal, l’église évangélique et les anciennes fortifications. Visite du musée Bruckental. Le palais Brukenthal est l´un des édifices de style baroque les plus important de Roumanie. Construit à Sibiu en plusieurs étapes successives, entre 1778 et 1788, il fut la résidence permanente du baron Samuel von Brukenthal, gouverneur de la principauté de Transylvanie. Collectionneur d´art passionné, celui-ci transforma de sont vivant sa demeure en véritable musée.
Dîner et nuit chez l’habitant à Sibiu.

 

8e  jour :
Sibiu – Deva – Hunedoara 

Apres le petit déjeuner départ pour Deva. Visite du Musée de la civilisation dace et romaine et de la citadelle. Continuation pour Hunedoara et visite du château des Corvin, le plus grand château de Roumanie – un ensemble spectaculaire et sévère de tours et poivrières, de donjons pointus, de creneaux et de machicoulis. En début d’après midi visite de l’église de Densus dont des pierres récupérées des ruines de la cite romaine de Sarmizegetusa ont servi à sa construction et des ruines romaines de Sarmizegetusa. Retour à Sibiel.
Dîner et nuit chez l’habitant

 

9e jour
Sibiu – Cozia – Horezu – Curtea de Arges 

Après le petit déjeuner, visite du musée Astra à Sibiu. Le musée de la Civilisation traditionnelle ASTRA, musée en plein air, est situé dans un paysage de rêve à Dumbrava Sibiului. Forêts fraîches et clairières ensoleillées, traversées par une petite rivière qui met en marche les moulins à eau; ajoutez-y un lac de 6 ha, où se mirent les moulins à vent venus de Dobroudja ainsi que les constructions des pêcheurs du Delta, avec des moulins et des ponts flottants – voilà une image de ce qu’est ce musée. Le célèbre muséologue hollandais Bernet Kempers appelait le musée de Sibiu “le musée en plein air le plus beau d’Europe”. Route vers Cozia et visite du couvent de Cozia, le premier bâtiment construit en style byzantin à la fin du 14e siècle. L’alternance de la brique et de la pierre naturelle est typique. . Détour à Horezu pour visiter l’un des plus beaux monastères de l’Oltenie, inscrit dans le patrimoine UNESCO, ensemble unique d´art valaque médiéval en Olténie et représentatif du style brancovan. Horezu, la capitale roumaine de la poterie renommée et appréciée en plus de 25 pays, ouvre ses portes à ceux intéressés à la découverte de l´art du potier et à l´enrichissement de leur talents artistiques. Au long de la rue principale, nommée la "Rue Olari" (Rue des Potiers) on peut admirer des fameuses collections de céramique portant gravés les noms de leurs créateurs: Eufrosina Vicsoreanu, Mischiu, Ogrezeanu, etc. Arrivée à Curtea de Arges, ancienne capitale de la Valachie.

 

10e jour
Curtea de Arges – Bucarest 

Nous visitons d’abord les magnifiques fresques du 14e siècle dans l’église royale (1352). Nous découvrirons la remarquable église épiscopale (1512-1517) dont l’architecture reflète une influence orientale certaine. Ensemble avec l’église royale, elle joue un rôle très important pour le “sentiment national roumain”. Route vers la capitale roumaine, Bucarest. Tour de la ville de Bucarest : l´Arc de Triomphe (Arcul de Triumf), le frère cadet de celui de Paris, la Maison du Parlement (Casa Poporului), le plus grand bâtiment d´europe et le second plus grand bâtiment au monde, l´Avenue Victoria qui vous rappellera la Via del Corso de Rome, le Palais Royal, actuellement la résidence du président, les quais de la Dambovita et leur beau Palais de Justice, l´impressionnante Académie Militaire, la Place de l´Université, la Place de la Révolution avec Atheneum Roman etc. Promenade à pied dans le vieux centre de la ville. Visite de l’église Stavropoleos.
Dîner d’adieu dans le plus fameux restaurant de Bucarest.

 

11e jour
Bucarest 

Le matin, visite du Palais du Parlement édifié entre 1984 et 1989. Ce bâtiment, le deuxième plus grand du monde après le Pentagone, devait accueillir en son sein l’administration du pays et les bureaux de Ceauþescu, et non son domicile comme le racontent certaines légendes. La décoration intérieure, faite de marbre, de bois sculpté dans des essences rares et de bronze est unique au monde. Nous visiterons l’église du patriarche, la plus importante église de Roumanie construite au 17e siècle. Route vers Neptun au bord de la mer Noire.

 

  Du 11éme au 15éme jour :
Séjour balnéaire au bord de la Mer Noire

 

15éme jour :
Retour  vers Bucarest

Remise de la voiture à l’aéroport. Envol pour la France. Arrivée Paris

 

Programme donné à titre indicatif.
Pour tous renseignements,
Contactez Nous !

 
top