90, rue Nollet 75017 PARIS
Tél. : +33 (0)1 45 22 60 00
Skype : phileasfrog17
infos@phileasfrog.com
Nos horaires d´ouverture :
Du lundi au samedi : de 13h à 20h
Le matin sur RDV uniquement

Circuit 11 jours : Trek en Arménie

 

 

- TREK EN ARMENIE -
11 jours

Circuit sur mesure à partir de 2 personnes

 

Jour 1 : Paris - Erévan
Envol pour Erévan. Transfert de l’aéroport directement pour Garni. Nuit chez l’habitant.

 

Jour 2 : Garni et Guéghard
Court transfert (7 km) à Guéghard, et visite de l’ensemble monastique rupestre, chef d’oeuvre architectural du XIIIe siècle, bâti dans un magnifique cadre de montagnes. Guéghard est très bien conservé. Sa fondation originelle, au IVe s est attribuée à Grégoire l’Illuminateur. Reconstruit au XIIIe siècle, après sa destruction par les Arabes, il prit le nom de Guéghard (lance) car il abritait, selon la tradition, la relique de la lance qui perça le flanc du Christ.

Nous allons ensuite joindre à pied Guéghard et le temple hellénistique de Garni (Ier et III°s), deux des monuments les plus célèbres d’Arménie. Cette randonnée nous conduira également à l’église-université d’Havoudstar, perchée au dessus d’une vallée et uniquement accessible à pied. Le chemin serpente dans une gorge aux splendides orgues basaltiques. Arrivée à Garni. La citadelle est située au coeur d’un splendide écrin montagneux. Nous visiterons le temple avec ses 24 colonnes ioniques, les bains, témoins d’un art hellénistique de haut niveau où des mosaïques figurent des naïades chevauchant des dauphins.

Environ 5 h de marche et 400 m de dénivelé, Nuit chez l’habitant.

 

Jour 3 : Vers le Sud, de Garni à Noravank et Sissian puis Goris
Une journée de 240 km

Départ de Garni. On se rend au monastère de Khor Virap. Situé dans la plaine, sur l’emplacement de l’ancienne capitale Artachat, il offre une vue imprenable sur l’Ararat.

Continuation du voyage vers le Sud.

Aréni est un joli village viticole qui a donné son nom à un excellent vin rouge ; son église blanche du XIVe est entourée de très belles tombes.

De là, nous rejoindrons l’admirable monastère de Noravank, au fond d’une gorge impressionnante. Novarank fut, dans sa dernière période, construit par le célèbre architecte miniaturiste et sculpteur, Momik . La visite de l’ensemble du groupe architectural sera un beau voyage dans le moyen age de l’Arménie.

Visite de l’étrange site mégalithique de Zoratskar alignement de menhirs dont beaucoup sont percés d’un trou à leur sommet (Vème ou IVème millénaire avant JC).

Poursuite du trajet vers le Sud.

Nuit dans la ville de Goris, chez l’habitant.

 

Jour 4 : Goris, Halidzor, Harandz-Anapad, Tatev-du-bas, (à pied) Tatev, Goris (24 km de très mauvaise route).
De Goris on se rend au village de Halidzor. De là trek plongeant dans la magnifique gorge du Vorotan ; à mi-pente le grand monastère de Harandz Anapat (ou encore grand monastère de Halidzor cf guide PDM page 123) et au fond le monastère de Tatev du bas, (guide PDM page 126).

Puis visite du monastère de Tatev, l’un des plus beaux monuments d’Arménie. Cet ensemble implanté sur un promontoire rocheux perché au-dessus de deux profondes vallées abrite notamment une splendide église à coupole datant de 895 et une curieuse colonne oscillante du X°s.

Environ 5 h de marche.

Retour à Goris.

 

Jour 5 : Goris Khntsoresk, Zoraskar, Gndévank, Egheknadzor. 120 km
Le matin, exploration à pied (1h de marche) de l’étrange et immense village troglodyte abandonné de Khentsoresk, creusé dans des cônes de tufs volcaniques, comme en Cappadoce.

Retour vers le nord du pays, sans négliger un détour par la vallée aux orgues basaltiques de Gendévank, un des plus impressionnants sites de ce type du monde. Avec, en prime, au fond de cette vallée, un superbe monastère du X°siècle ! Le soir arrivée à Egheknadzor. Nuit chez l’habitant.

 

Jour 6 : Egheknadzor Spitakavor Egheknadzor
Marche essentiellement montée à pied vers la jolie église de Spitakavor. Visite aussi de Gladzor, l’université du Moyen Age..

Nuit chez l’habitant à Egheknadzor.

 

Jour 7 : Egheknadzor Sévan et Dilidjan 140 km
Par une nouvelle route inaugurée récemment,  on rejoint le caravansérail de Sélim (XI°s) sur le col (2410  m) qui conduit au lac Sévan.

Arrivée au lac et visite de l’extraordinaire cimetière de Noradouz : 700 pierres tombales sculptées de toutes les époques. C’est le panorama le plus complet de l’art du « khatchkar », ces croix sculptées sur des blocs de pierre, typiquement arméniennes.

Visite des monastères implantés sur des promontoires dominant les rives du lac sur la presqu’île de Sévan.

Poursuivant vers le Nord, le franchissement du col de Sevan marque une rupture. L’Arménie devient brusquement une montagne verdoyante et couverte de forêts. C’est cette limite climatique qui fait de Dilidjan une agréable station climatique. Dans certains quartiers, ses chalets de bois avec leurs frontons sculptés et leurs grandes vérandas vitrées lui donnent un réel cachet.

Nuit chez l’habitant à Dilidjan

 

Jour 8 : vers le nord, de Dilidjan vers Haghpat 100 km
Randonnée en forêt (3h de marche) jusqu’au monastère de Goshavank  (fin du XII°s).

Montée vers le nord.  Visite du monastère de Sanahine, superbe ensemble monastique du XI° au XIII°s.

Visite du monastère d’Haghpat, classé au patrimoine mondial par l’UNESCO. Cet ensemble monastique édifié quelques années après celui de Sanahine, fut l’un des foyers spirituels majeurs du pays. Ses bâtiments furent édifiés entre la fin du X°s et celle du XIII°s.

Si le temps le permet montée à pied à la forteresse de Gayanberd (1 h AR), ce jour-là ou le lendemain matin.

Nuit à Haghpat chez l’habitant.

 

Jour 9 Haghpat - le massif de l’Arakadz – Erévan 150 km
Départ pour un petit lac situé à 3250 m d’altitude, au pied de ce volcan, l’Arakadz, point culminant de l’Arménie, (4090 m).

Le plateau est aride, grandiose, succession de zones pierreuses et de prés fleuris. La citadelle se dresse majestueusement sur un éperon rocheux, bordé des deux cotés de rivières encaissées.

Retour à Erévan.

 

Jour 10 : Erévan
Visite d’Erévan  avec :
le musée du Maténadaran (des manuscrits) : il possède une des collections les précieuses au monde) Attention fermé dimanche et lundi
le musée national d’Histoire abrite de très belles pièces illustrant la préhistoire et l’histoire arméniennes.

Court transfert vers Etchmiadzine, la « Rome » de l’Arménie, siège du pape local. C’est la grand messe du dimanche.

Visite des sites historiques de Sainte Hripsimé (église à coupole édifiée en 618 !), Sainte Gayané (construite en 630) et Zvartsnots (second site classé par l’Unesco, cette cathédrale du VII°s fut célèbre dans toute la chrétienté pour l’audace de son architecture).

S’il reste du temps visite du monument au génocide. Edifié en 1967, il est aujourd’hui un « devoir de mémoire » pour nous comme pour les Arméniens.

 

Jour 11 : retour sur Paris
Vol retour.

 

Programme donné à titre indicatif.
Pour tous renseignements,
Contactez Nous !

 

top